Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[MERCREDI EN IMAGES] Des horlogers fâchés contre la Fondation Gustave Roussy

[MERCREDI EN IMAGES] Des horlogers fâchés contre la Fondation Gustave Roussy
Une simple publicité pour la Fondation Gustave Roussy a suffi à déclencher la colère des horlogers suisses. On y voit Sébastien Bazin, patron d'Accor Hotels et vice-président de la Fondation, déclarer qu'il réussit sa vie en investissant dans la recherche, plutôt que dans sa montre. Une réaction un tantinet excessive.


« Je réussis ma vie en investissant dans la recherche, pas dans ma montre »

Parue dans L'Express, la publicité si offensante pour l'industrie horlogère suisse représente Sébastien Bazin arborant une montre rose en plastique, à côté du slogan « Je réussis ma vie en investissant dans la recherche, pas dans ma montre ». Ce qui était à l'origine un clin d’œil humoristique à la polémique de la Rolex initiée par Jacques Séguéla en 2009 a été interprété par les horlogers suisses comme une attaque envers un « produit qui suscite le rêve, l'émotion, et provoque le plaisir », dont « l'acquisition (...) est aussi légitime que tout autre investissement ». Ils vont même jusqu'à appeler au boycott des hôtels du groupe Accor.

 

L'Institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe

Cette réaction enflammée semble cependant indécente pour de nombreux observateurs. Surtout si l'on prend en compte la hauteur de l'investissement du PDG du groupe Accor dans la Fondation Gustave Roussy. Avec un budget de 70 millions d'euros accordé à la recherche, 40 000 personnes soignées et plus de 200 000 consultations réalisées chaque année, elle est aujourd'hui devenue l'un des piliers de la lutte contre le cancer en Europe. Fondée en 2005 afin de financer l'Institut Gustave Roussy, elle œuvre en faveur de la recherche médicale, sans jamais perdre de vue l'amélioration de la prise en charge et de la qualité de vie des patients.

 

Source

, , ,