Orlando : l'attentat homophobe qui fait pleurer l'arc-en-ciel

Orlando : l'attentat homophobe qui fait pleurer l'arc-en-ciel
Avec toute l'équipe de Carenews, nous pensons aux victimes, à leurs proches, à ceux qui ont peur. En y réfléchissant et même sans réfléchir, il est difficile de trouver sensé de vivre dans la terreur parce que l'on est lesbienne, gay, bi, trans, homosexuel(le). Ou même simplement heureux, en fait. Vivre dans la peur en 2016, c'est anormal. Vivre dans une société homophobe en 2016, ça me semble surréaliste. Mais je ne suis ni elles, ni eux.


Il y a eu Charlie, le 13 novembre, Bruxelles et trop d'autres.

Il y a eu ce 12 juin .

C'est un peu compliqué de ne faire des articles "hors-série" que pour des attentats parce qu'on a l'air de faire de la récupération alors qu'on a le cœur qui pleure, c'est ma sensation du moment. Mais c'est vraiment ce que l'on appelle un problème de riche.

Dans ma vie privée comme dans ma vie perso, je connais des personnes fantastiques qui combattent l'homophobie. Avec des petits et grands moyens, avec des convictions et des motifs polymorphes, d'un revers de phrases ou en militant bruyamment. Et tout est à bon à prendre, cela n'a jamais été si vrai qu'aujourd'hui. 

Depuis quand le bonheur est-il devenu une provocation ?

Dans quel monde vit-on ? Dans le nôtre. C'est bien ça qui glace le sang. 

Je n'ai pas de promesses à faire, si ce n'est celle de toujours bien faire mon travail qui constitue, entre autres, à informer et sensibiliser sur les phobies ordinaires qu'on ne voit plus mais qui sont prégnantes.

Et il y a la promesse que je ne peux pas faire ici, parce qu'elle est très personnelle, c'est celle de lutter pour la tolérance et l'amour. Et de continuer à écrire de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. 

 

#lovewins

 

Flavie Deprez

 

 

 

Dessin 

, , ,