Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

7 700 tonnes fruits et légumes indemnisables suite à l'embargo Russe

7 700 tonnes fruits et légumes indemnisables suite à l'embargo Russe
Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, la Commission européenne favorise le don des produits non commercialisés, liés au retrait communautaire, à destination de l’aide alimentaire, par des indemnités plus importantes que celles de la non récolte ou la récolte en vert .


Les mesures du retrait communautaire ont été renouvelées à partir du 1er juillet 2016 et jusqu’au 30 juin 2017. Elles fixent des mesures exceptionnelles supplémentaires de soutien temporaire en faveur des producteurs de certains fruits et légumes concernés par l’embargo russe. Elles sont similaires à celles établies pour la période 2015-2016 malgré quelques évolutions.

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, la Commission européenne favorise le don des produits non commercialisés, à destination de l’aide alimentaire, par des indemnités plus importantes que celles de la non récolte ou la récolte en vert . Les produits déjà éligibles aux mesures le restent et sont ajoutés les cerises douces et les kakis (plaquemines).

Les quotas alloués pour chaque pays sont fortement réduits. Pour la France :

> 3600 tonnes de pommes/poires
> 1000 tonnes au total pour tomates, carottes, piments doux/ poivrons, concombres/ cornichons
> 100 tonnes de pêches/ nectarines
> 3000 tonnes de quota libre (le pays choisi sur quels produits il est utilisé).

Pour retrouver l’intégralité du règlement de la Commission européenne :

Retrait communautaire : mode d’emploi
Réglement de la Commission Européenne

, , , , , ,