Mécénat culturel : fonds de dotation pour sauver un hôtel particulier

Mécénat culturel : fonds de dotation pour sauver un hôtel particulier
Une femme vient de créer un fonds de dotation pour sauver l'Hôtel de Grandval-Caligny, une demeure située dans la Manche (Valognes) d’une grande valeur historique, dans laquelle a résidé l’écrivain Jules Barbey d'Aurevilly. Elle souhaite conserver le bâtiment pour y organiser des évènements culturels.


Un site historique aujourd’hui menacé

Située dans la commune normande de Valognes, dans la Manche, l'Hôtel de Grandval-Caligny est un élégant bâtiment historique construit entre le 17e et le 18e siècle. A la fin du 19e siècle, il fut la résidence de Jules Barbey d'Aurevilly. C’est ici que l’écrivain rédigea la fin de son recueil Les Diaboliques. En 1912, cet hôtel particulier fut racheté par Pierre Fauvel. Désormais, il est la propriété de ses deux petites-filles. Aujourd’hui, l’une d’entre elles souhaite vendre sa part, une volonté qui met en péril le devenir du Petit Versailles Normand.

Lever des fonds pour sauver le bâtiment

Maud Fauvel, l’arrière-petite-fille de Pierre Fauvel, tient à sauver cet hôtel particulier. Elle vient de créer un fonds de dotation afin de lever les fonds nécessaires au rachat de la part de sa tante. Si elle parvient à atteindre son objectif, elle envisage d’ouvrir la demeure au public. Elle aimerait y organiser des visites guidées, des conférences, des expositions et des concerts. Les amateurs d’art, d’histoire et de patrimoine sont donc invités à faire un don afin de sauver ce bâtiment emblématique. L’appel aux dons, qui a débuté en juillet dernier, sera ouvert jusqu’à la fin de l’année.

 

, , , ,