Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Une lauréate accompagne d’autres lauréats dans la réalisation de leur projet

Une lauréate accompagne d’autres lauréats dans la réalisation de leur projet
Henda, lauréate de la Fondation en 2001 pour son projet d’études afin d’obtenir le DECF - DESCF Expertise Comptable, parraine des lauréats de la Fondation pour les aider à concrétiser leur projet.


« En 2000, j’ai été licenciée pour raison économique après 3 ans d’expérience en tant que chef comptable d’une filiale de grand groupe logistique. J’ai été obligée de mettre de côté mes études durant mon parcours professionnel.

Les études que j’étais en train de poursuivre nécessitaient un certain budget et un investissement, j’étais à l’époque dans l’incapacité d’assurer plus d’une année scolaire, étant donné que j’étais seule sans famille à Paris et divorcée.

Une camarade d’école, rencontrée à l’I.N.T.E.C., qui travaillait dans le Groupe BOLLORÉ, m’a parlé de la Fondation de la 2ème Chance. La Fondation m’a aidée à financer mes études ; j’ai acheté un ordinateur, payé mon école l’I.N.T.E.C, à Paris, pour finaliser mon D.E.C.F et poursuivre le D.S.C.G.

Salima, ma marraine, m’a été d’un grand soutien moral, après avoir instruit le dossier et suivi les échéances. Elle m’appelait et m’envoyait des emails pour me soutenir moralement et prendre des nouvelles de la progression de mon projet, jusqu’à la réussite.

Lorsque j’ai été licenciée en 2000, j’avais à peine quelques UV du cycle D.P.E.C.F, c’était le diplôme préparatoire du cursus de l’expertise comptable, car je m’étais investie au travail pour acquérir une expérience professionnelle, puisque j’avais besoin de travailler, étant seule.

J’avais compris suite à mon licenciement, qu’il m’était nécessaire de poursuivre et d’aller au bout de mes diplômes pour ne plus me retrouver dans des situations financières difficiles, c’est la raison pour laquelle j’avais décidé de reprendre pendant deux ans les études pour finaliser mon D.P.E.C.F et réussir mon D.E.C.F. J’ai donc consacré, deux années de 2000 à 2002 à réaliser ce projet d’études qui a été pour moi très satisfaisant, j’ai pu me sentir en sécurité financière grâce à la subvention reçue par la Fondation de la 2ème Chance, qui m’a aidée à financer mon ordinateur, mes livres, l’école. Ceci m’a motivée à m’engager et à bien me concentrer uniquement sur mes études.

Aujourd’hui, je suis Directrice des Administrations & Finances et membre du comité de direction, de deux filiales d’un groupe Néerlandais, mon périmètre : 120 personnes et 45 M€. Mon projet est donc parfaitement réussi et abouti, j’ai acheté un très bel appartement dans le quartier bas de Montmartre, j’ai multiplié au moins par 10 mon salaire depuis 2000.

Je suis personnellement très reconnaissante vis à vis de la Fondation, grâce à son aide j’ai pu me lancer dans mon projet et le réaliser sans soucis. Je suis ravie d’avoir pu compter sur elle, je trouve que c’est très noble comme engagement.

Un jour, j’ai rencontré Catherine Manon-Millet, Déléguée du site-relais Paris-Formations, chez un très bon ami commun, et dès qu’elle m’a parlé de son engagement vis à vis de la Fondation de la 2ème Chance, je n’ai pas hésité une seconde à lui parler de mon expérience personnelle avec la Fondation, j’ai également partagé avec elle l’engagement que j’avais formulé quand j’ai réussi mes études, de devenir Bénévole et d’apporter à mon tour mon soutien, et à la Fondation et aux lauréats ; je pense être un exemple concret de soutien et de succès auquel la Fondation a participé.

Cela me tient à cœur de défendre les valeurs de la Fondation.

Je suis très heureuse de pouvoir dire merci à la Fondation, et raconter ma réussite à tous pour exprimer ma gratitude.

J’ai envie d’encourager à poursuivre cette noble cause pour tendre la main à d’autres personnes qui ont besoin non seulement d’une aide financière mais aussi d’un espoir et de soutien moral. »

, , ,