Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Interview de François GIN, directeur général d'AGRICA

Interview de François GIN, directeur général d'AGRICA
« Nous voulons inscrire notre engagement contre le gaspillage alimentaire sur le long terme » selon François GIN, directeur général d’AGRICA Groupe de protection sociale dédié au monde agricole, AGRICA s’est engagé depuis trois ans dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Il est à ce titre partenaire de SOLAAL, comme l’explique François Gin, son directeur général.


Qu’est-ce qui motive votre engagement en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire ?

AGRICA est le groupe de protection sociale dédié au monde agricole, au sein duquel la question du gaspillage alimentaire est particulièrement sensible. Le monde agricole ne veut pas produire pour remplir des poubelles : il est très concerné et impliqué dans la recherche de solutions.

De plus, en tant que groupe paritaire, nous nous appuyons sur nos valeurs fondatrices, et en premier lieu, la solidarité. Il est insupportable que des personnes dans notre pays n’aient pas les moyens de se nourrir correctement alors que 10 millions de tonnes de produits sont perdues ou gaspillées chaque année. Notre engagement est aussi motivé par notre vocation à agir en matière de prévention et d’éducation à la santé. C’est ce que nous faisons en  accompagnant nos publics sur le « bien manger » et la réduction du gaspillage.

Enfin, nous sommes une entreprise engagée dans une démarche RSE à laquelle nous sommes très attachés. Nous inscrivons donc notre engagement contre le gaspillage alimentaire sur le long terme et sur tous les fronts : en interne auprès de nos collaborateurs, par des actions de prévention vers nos clients, par le relais et la promotion de solutions concrètes via nos outils de communication, et en nouant des partenariats comme c’est le cas avec SOLAAL.

Quel bilan tirez-vous des trophées AGRICA « gaspillage alimentaire, le temps des solutions » ?

Un bilan très positif, au lendemain de la deuxième édition. Partout en France, des gens extraordinaires rivalisent d’ingéniosité et de générosité pour participer, à leur niveau, à la réduction du gaspillage. Ce sont ces gens-là que nous voulons mettre en lumière grâce aux trophées : pour les encourager, leur donner une plus grande visibilité… et inciter d’autres à les imiter.

Que retirez-vous de votre partenariat avec SOLAAL et quelles sont vos recommandations ?

C’est un partenariat auquel nous tenons beaucoup car SOLAAL représente les valeurs intrinsèques du monde agricole que sont la générosité et la solidarité. Notre partenariat se traduit par un soutien financier en tant que membre bienfaiteur et par un relais, autant que faire se peut, des actions de SOLAAL via nos outils de communication et nos réseaux sociaux. C’est une contribution finalement assez modeste au regard des moyens nécessaires à SOLAAL pour fonctionner efficacement. Mais les petits ruisseaux font les grandes rivières… Je recommande à tous les acteurs du monde agricole de contribuer eux aussi, à la hauteur de leurs moyens, au développement de SOLAAL. A travers l’association, c’est l’ensemble du monde agricole qui en sortira grandi.

, , , , , ,