Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Notre programme de Reconstruction Personnelle

Notre programme de Reconstruction Personnelle
Qu’est-ce que le programme Reconstruction Personnelle ? Ce programme consiste en la prise en charge par CAMELEON de jeunes filles victimes de violences sexuelles âgées de 5 à 17 ans. Son objectif est de les protéger et de les aider à se reconstruire, ce programme est la première étape du processus de réhabilitation. Elles sont originaires de plusieurs localités des Visayas occidentales, qui sont composées des îles de Panay, Guimaras et Negros , et nous sont référées par les services sociaux.


Où les accueille-t-on ?
2 Maisons d’Accueil permettent de les accueillir et d’héberger ces jeunes filles pendant 3 à 4 ans. Elles sont d’une capacité de 25 filles chacune. Les filles sont réparties en fonction de leur avancée dans le programme de Reconstruction Personnelle.

Situées à la campagne, elles leur permettent de retrouver l’insouciance de l’enfance, de réaliser leurs rêves, d’aller à l’école, de participer à des activités sportives et récréatives et de construire leur avenir. Une équipe spécialisée leur donne accès aux soins médicaux, psychologiques et à une aide juridique quand elles décident de poursuivre leurs agresseurs.

Comment s’organisent ces Maisons d’Accueil ?

Dans chacune des maisons, 2 mères de substitution et 1 assistante sociale s’occupent des filles.

Les mères de substitution sont en permanence présentes dans les centres à tour de rôle pendant 3 jours. Elles dorment sur place et peuvent donc prendre soin des jeunes filles de jour comme de nuit.

À leur arrivée en Maison d’Accueil à Passi, les services sociaux identifient un ou des proches de l’enfant (famille ou entourage) avec qui CAMELEON travaille tout au long du processus de reconstruction. Les assistantes sociales jouent un rôle central et font le lien avec les différents spécialistes : avocats, psychologues, psychiatres, médecins, assistantes sociales des services sociaux etc. Elles gèrent le suivi complet des jeunes filles et de leurs familles, prépare les jeunes filles pour les audiences devant le tribunal.

Quel lien l’enfant garde-t-il avec sa famille ? 

Tout au long de la prise en charge, qui dure en moyenne 4 ans, le lien est maintenu avec les familles pour préparer la réintégration quand tout danger est écarté. Noël constitue néanmoins un temps fort car les familles, y compris celles venant de l’île voisine de Negros, sont invitées dans les Maisons d’Accueil de Passi. Si les conditions de sécurité sont réunies, les filles peuvent retourner chez elles avec leur famille, le temps des vacances. Ces rencontres permettent aux équipes d’évaluer la qualité des relations intrafamiliales mais aussi les conditions de vie des familles.

Quelques chiffres :

50 filles de 8 à 17 ans hébergées et scolarisées.

La prise en charge annuelle d’un enfant s’élève à 2 300 euros. Les municipalités participent à hauteur de 10 % des frais d’accompagnement et les familles de 10% des frais de scolarité.

245 parrains dans le monde entier nous ont soutenu sur le programme de Reconstruction Personnelle en 2015.

41 jeunes filles ont bénéficié d’une assistante juridique pour leur procès en 2015.

Chaque année, 15 filles sont réintégrées dans le programme de Réinsertion et Autonomie.

15 nouvelles bénéficiaires arrivent ensuite dans les Maisons d’Accueil.

, , , , , , , ,