Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

La France s’engage pour bâtir le vivre ensemble entre handicapés et valides

La France s’engage pour bâtir le vivre ensemble entre handicapés et valides
Mise en lumière par le film Intouchables, la fédération Simon de Cyrène continue d’agir et d’innover. Lauréate du dispositif la France s’engage depuis 2015, elle crée des maisons partagées, où personnes handicapées et personnes valides partagent le même immeuble… ainsi qu’une belle aventure d’amitié.


40 000 personnes par an basculent du jour au lendemain dans le handicap

Accident de la route, accident du sport ou AVC brutal peuvent provoquer de graves lésions cérébrales. Ces personnes, sauvées in extremis, vivent sous le joug d’un handicap psychique, physique et/ou cognitif. Après des mois de coma et souvent des années à l’hôpital, elles souhaitent quitter les institutions médico-sociales. Mais de retour à leur domicile, la solitude devient pesante. Le handicap les empêche d’avoir une vie sociale heureuse.

Devant cette problématique de société, les familles des victimes ont œuvré pour trouver des solutions. C’est le cas de Laurent de Cherisey. Entrepreneur depuis trente ans, il fonde en 2005 la fédération Simon de Cyrène avec l’idée de créer des groupes informels d’amitié, pour briser la solitude. Chaque groupe organise des visites quotidiennes, des tables d’hôtes, des ateliers artistiques… autant de moments importants de partage.

De ces groupes solidaires émerge un nouveau concept, celui de leur créer un lieu de vie commun. « Dans l’esprit de grande maisonnée partagée, chacun ayant son studio, cohabitent des personnes handicapées et des personnes valides, explique Laurent de Cherisey. Au cœur, un grand salon-salle à manger-cuisine co-géré, qui permet d’être ensemble, de faire la fête, d’inviter des amis. »

Ancrer durablement le vivre ensemble grâce à La France s’engage

Lauréate du dispositif la France s’engage depuis 2015, la Fédération est animée par l’action quotidienne de 250 salariés. Elle est implantée dans douze villes, via la construction de 600 logements. Chaque nouvelle construction est un cheminement patient de 5 à 8 ans. D’abord un groupe se crée autour d’une amitié, d’une entraide réelle et pérenne. Puis la fédération l’aide à se structurer en association, pour ensuite identifier un lieu possible de maison partagée et réussir à le financer. « Cette année, on ouvre 53 logements à Rungis, dans le Val-de-Marne, et 28 logements à Dijon, détaille le responsable de l’association. On a démarré une construction de 45 logements à Nantes et on dépose un permis de construire à Lyon. ».

Pour Laurent de Cherisey, La France s’engage montre le rôle endossé par l’État dans la construction d’une société solidaire et inclusive. Le label crée un dialogue réel entre les instances publiques et les acteurs de terrain. « Quand on innove, on sort des cases, reconnaît-il. Le coup de génie de La France s’engage est que le pouvoir public regarde les projets qui répondent à des problématiques de société, les labellisent pour montrer qu’il y croit, puis les déploie par des moyens financiers et l’accompagnement des ministères concernés. ».

Laurent de Cherisey conseille aux associations qui postulent de veiller à bien répondre à un nouveau défi de société. « Si c’est une réponse qui existe déjà et qu’on veut l’appliquer sur un territoire, il faut rejoindre un réseau existant. Si la réponse est innovante, il faut la modéliser pour s’assurer que le modèle est solide et duplicable. ».

Un Appel pour faire grandir la Fédération

En 2017, l’Appel des Intouchables invite des milliers de personnes à rejoindre le mouvement et faire acte de solidarité, autour des acteurs et réalisateurs du film. Philippe Pozzo di Borgo, dont le scénario retrace le parcours, est d’ailleurs le président d’honneur de l’association. Son histoire incarne tout le fondement des maisons partagées et de la Fédération Simon de Cyrène : créer des liens d’amitié au-delà des fragilités, pour tisser une société solidaire avec confiance, tendresse et humour.

 

Crédit photo : association Simon de Cyrène

, , , , ,