Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Microcrédit:Société Générale et l'ADIE s'engagent pour l'entrepreneuriat féminin

Microcrédit:Société Générale et l'ADIE s'engagent pour l'entrepreneuriat féminin
En 2017, Société Générale renforce son action en faveur des créatrices d'entreprise, en accordant une subvention en hausse de 30 % à l'Adie, association leader du microcrédit en France.


Des créatrices à l'honneur

Elles sont designers, distributrices de produits cosmétiques bio ou encore créatrices d'accessoires de mode. Les 30 et 31 janvier derniers, ces jeunes entrepreneuses accompagnées par l'Adie ont été accueillies au siège de Société Générale dans le cadre de la Semaine du Microcrédit.

L'occasion de découvrir leur parcours. « L'Adie m'a été utile pour clarifier mon idée et valider les étapes avant le lancement de mon projet », explique Tiffanie Delune, jeune designer installée à Aubervilliers.

Comme Tiffanie, de nombreuses créatrices ont partagé leur histoire entrepreneuriale en vidéo durant l'événement (voir ci-dessous).

Plus  d'un millier de femmes exclues du système bancaire classique et éloignées du marché de l'emploi ont pu concrétiser leurs projets d'entreprise en 2016 grâce à la contribution de Société Générale à l'Adie.

 

Un soutien à l'économie sociale et solidaire

Société Générale est engagée aux côtés de l'Adie depuis 2006. «  Nous mettons à la disposition de l'association des lignes de refinancement pour son activité de microfinance en France métropolitaine et en Outre-mer. En 2016, nous avons ainsi permis à l’Adie de financer 2 326 microcrédits et de créer et maintenir 2 405 emplois », souligne Frédéric Jacob-Peron, Directeur Marketing et Commercial de la Banque de détail en France Société Générale.  

 

Un encouragement pour les femmes entrepreneures

 L'année dernière, la moitié des 9,6 millions d'euros de lignes de financement octroyées à l'Adie a été allouée à des femmes entrepreneures. Un soutien que Société Générale souhaite renforcer en 2017. Une subvention en hausse de 30 % a été accordée à l'association pour promouvoir l'entrepreneuriat féminin en France.

« En associant nos talents à ceux des membres de l’Adie, permanents et bénévoles, nous sommes fiers de lutter contre l’exclusion sociale », conclut Frédéric Jacob-Peron.

, , , ,