« Une porte ouverte pendant et après le cancer »

« Une porte ouverte pendant et après le cancer », article de Valérie Devillaine tiré du Journal de l’Institut Curie n°96, page 4.


« La détresse des patients et de leur famille ne s’arrête pas toujours avec la fin des traitements et l’entrée en rémission. Heureusement, ils peuvent être reçus en consultation à l’Institut Curie, ou orientés vers d’autres professionnels. Michèle Delage, psychologue clinicienne dans le département d’Oncologie pédiatrique de l’Institut Curie, et le Dr Étienne Seigneur, pédopsychiatre lui aussi à Curie, ont rencontré récemment un groupe d’adolescents soignés pour un rétinoblastome lorsqu’ils étaient enfants (cette tumeur de l’œil nécessite parfois une énucléation). Ils les ont réunis par deux fois, à l’invitation de l’association Rétinostop. Ce riche échange d’expériences a été d’autant plus important qu’une étude menée par Michèle Delage, auprès d’adultes soignés pour un cancer tout petits, a montré que ces derniers pouvaient garder des traces de cet événement dont ils n’ont pourtant pas de souvenir… »

, , , , , , , ,