[NUMÉRIQUE] [#STREET] Ervé, SDF à Paris, connecté à Twitter

[NUMÉRIQUE] [#STREET] Ervé, SDF à Paris, connecté à Twitter
Dans la rue depuis 20 ans, Ervé détaille chaque jour sa vie sur son compte Twitter. Un moyen pour lui de partager ses difficultés, mais aussi de susciter la solidarité du grand public et de trouver du travail. Découvrez le portrait d'un sans-abri connecté.


Apporter un peu d'humour, et puis casser les clichés

 

Twitter, c'est une application idéale pour suivre ses célébrités préférées, ou encore pour se tenir au courant des actualités politiques. Pour un SDF, c'est aussi un outil pour s'exprimer, recevoir des élans de solidarité et parfois trouver quelques plans de travail. Depuis maintenant presque 10 ans, Ervé, sans domicile fixe parisien de 44 ans, raconte son quotidien, ses difficultés et ses moments de joie avec ses « potes de galère » sur le réseau social, sans jamais s'apitoyer sur son sort. Comme il le dit si bien : « Je veux apporter un peu d'humour. Et puis casser les clichés. Les SDF ne sont pas que des clochards avinés en permanence. »

 

Des instants de vie, et des annonces de recherche de travail

 

Sous le pseudonyme de Croisepattes (le nom de son ancien chien) et via le hashtag #AuRasDuSol, Ervé poste des photos de ses compères jouant de la guitare, ou souhaite bonne nuit à ses followers en affichant un cliché de son couchage de fortune, à même le sol. Grâce à son activité sur Twitter, Ervé se voit régulièrement proposer des petits boulots, avec l'aide des internautes, qui relaient ses annonces de recherche de travail. Il reçoit également énormément de messages de soutien sur son fil d'actualité, quand ses tweets ne font pas carrément se déplacer des anonymes, pour lui offrir à lui et ses amis des couvertures et autres dons matériels.

, , , , , , ,