Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

A Bamyan, des cuisines sans fumées
Des étudiants afghans viennent de réaliser une série de courtes vidéos qui nous font visiter des cuisines de la province de Bamyan et montrent ainsi des actions qui améliorent la vie quotidienne des femmes dans cette province du centre de l’Afghanistan. En rentrant dans les cuisines, découvrez comment des digdan et des Tandoor cap améliorés, ou encore des cuiseurs solaires, permettent de cuisiner sans respirer de fumées nocives et en économisant le combustible.


Tous ces matériels sont fabriqués en Afghanistan, dans la province de Bamyan ou à Kaboul, avec le soutien de l’ONG GERES (Groupe Energies Renouvelables, Environnement & solidarités). Le GERES assure, avec les artisans locaux (maçons, soudeurs, ferblantiers, ...), la recherche & développement nécessaire à l'amélioration de matériels existants ou à la conception de nouveaux équipements adaptés aux moyens locaux et aux ressources des populations rurales. L'ONG fait également un travail de promotion des produits auprès des ménages et de formation et de suivi des artisans pour garantir le maintien de la qualité des produits. Ce programme a démarré en 2014 et plus de 1300 cuiseurs ont été vendus par les artisans en 2015 et 2016. Et ça continue !

Ces actions permettent de réduire à la fois les fumées nocives dans les cuisines traditionnelles, les dépenses en combustibles (ou le temps passé à leur collecte) des ménages et les émissions de CO2 liées. Selon l'OMS, la cuisson traditionnelle présente de graves dangers pour la santé : environ 3 milliards de personnes font la cuisine et chauffent leur logement à l’aide de foyers ouverts ou de simples poêles dans lesquels ils brûlent de la biomasse (bois, déjections animales, résidus agricoles) et du charbon. Plus de 4 millions de personnes meurent prématurément de maladies imputables à la pollution de l’air domestique due à la cuisine à base de combustibles solides. Plus de la moitié des décès par pneumonie chez l’enfant de moins de 5 ans sont dus à l’inhalation de matières particulaires provenant de la pollution de l’air intérieur.

Ces actions s’inscrivent dans un programme plus large de développement rural soutenu par l’Agence Française de Développement et associant le GERES (sur les questions d'accès à l'énergie), Madera et Solidarités International (pour l'agriculture, les ressources naturelles et les infrastructures eau et assainissement).

Plus d'informations sur le site du GERES

, , , , ,