[SOCIAL TECH] Diabète : L’Assurance Maladie lance un hackathon pour les patients

[SOCIAL TECH] Diabète : L’Assurance Maladie lance un hackathon pour les patients
L’Assurance Maladie et la Fédération Française des Diabétiques (FFD) lancent un hackathon pour améliorer le quotidien des patients atteints de diabète. Les développeurs ont jusqu’au 23 avril pour déposer leur dossier de candidature.


Accompagner le quotidien des diabétiques

 

Le nombre de personnes diabétiques est en constante augmentation en France. Notre mode de vie occidental qui engendre des problèmes comme le surpoids et la sédentarité est un facteur bien connu. La maladie a des conséquences lourdes sur la vie des personnes atteintes. Les diabétiques doivent en effet adapter leurs habitudes, telles que leur alimentation et leur hygiène de vie. Le moindre oubli peut entraîner des complications graves. L’Assurance Maladie, en collaboration avec le Diabète Lab de la FFD souhaite améliorer la prévention et la prise en charge de la maladie en proposant de nouveaux outils, à destination des patients mais aussi des professionnels qui les accompagnent.

 

Un projet collaboratif pour mieux vivre avec le diabète

 

Les candidatures au hackathon sont ouvertes jusqu'au 23 avril 2017. Après une sélection le 10 mai au siège parisien de l’Assurance Maladie, cinq équipes de développeurs informatiques travailleront à partir des données recueillies par le Diabète Lab, comme les enquêtes auprès des patients sur leurs habitudes, usages et attentes, pour proposer des prototypes. Le lauréat sera désigné le 16 octobre 2017. L’actualité du hackathon peut être suivie sur les comptes Twitter de l’Assurance Maladie et de la Fédération Française des Diabétiques.

 

De plus en plus d’applis de santé

 

En France, 3,5 millions de personnes sont suivies pour leur diabète, selon les chiffres de la Fédération Française des Diabétiques. Cela représente 4,7 % de la population française. À ces chiffres s’ajoutent également les personnes non suivies car elles ignorent leur maladie. L’Assurance Maladie souhaite proposer plus d’applications pour les patients, comme Asthm’Activ, lancée mi-mars pour aider les personnes asthmatiques à gérer leur asthme. En effet, 50 % des Français sont prêts à utiliser une application de santé sur leur mobile.

, , , , , ,