[EAU][SHOPPING] Des ballerines faites de bouteilles d’eau : une mode écolo !

[EAU][SHOPPING] Des ballerines faites de bouteilles d’eau : une mode écolo !
La marque Rothy’s nous est tout droit venue de San Francisco. Elle propose des ballerines entièrement faites en bouteilles en plastique recyclées. Un nouveau pas vers une mode responsable et écologique.


Rothy’s : les ballerines écologiques

 

Fondée par Stephen Hawthornthwaite et Roth Martin, la marque Rothy’s propose des ballerines tricotées par une imprimante 3D. Leur particularité ? Les ballerines sont, en plus d’être esthétiques et confortables, entièrement faites en bouteilles en plastique recyclées. Elles sont aussi recyclables une fois utilisées, elles sont lavables à la machine à laver et les semelles sont souples et épaisses pour plus de confort. Une fois que les ballerines sont usées, l’entreprise propose aux consommatrices de les remplacer si elles leur sont renvoyées pour pouvoir les recycler.

 

Les fondateurs de l’entreprises ont expliqué qu’ils souhaitaient offrir un produit de qualité et à la mode, mais différent. Différent dans le sens où tous deux tenaient à utiliser des matériaux plus responsables et surtout créer le moins de déchets possibles. Ils ont alors eu l’idée d’utiliser une imprimante 3D « Knit Technology », c’est à dire dont la technologie permet à la machine de tricoter ses impressions.

 

La pollution plastique

 

Selon la Surfrider Foundation Europe, 8 millions de tonnes de plastiques sont déversés dans les océans chaque jour. Seulement 12 % des sacs plastiques sont recyclés chaque jour. Des nombre d’autant plus choquants lorsque l’on sait que les sacs et les bouteilles en plastique mettent entre 400 et 450 ans à se biodégrader. Une vraie menace pour la nature. Et pourtant, toujours selon la Surfrider Foundation Europe, ils représentent plus de 80 % des déchets sur la plupart des sites analysés par l’organisme. Cette initiative de Rothy’s montre que d’autres moyens existent si l’on veut bien essayer de trouver des alternatives et changer notre mode de consommation.

, , , , , ,