[À LA TÉLÉ] Les engagements citoyens de Miscrosoft

[À LA TÉLÉ] Les engagements citoyens de Miscrosoft
Comme toutes les semaines, Didier Meillerand a mis le non profit business à l’honneur au cours de son émission À but non lucratif. Ce 2 avril 2017, il a parlé des engagements citoyens du géant numérique Microsoft. L’entreprise était représentée par son vice-président exécutif, Jean-Philippe Courtois. Didier Meillerand a aussi invité Sophie Viger directrice de la Web@cadémie, Juliette Bongrand, responsable des partenariats et fonds privés d’Unis Cité. Yassine Riffi, fondateur de l’association Humans Relais et Chloé Le Meur, porte-parole de la fondation Ajila étaient également conviés.


Microsoft

 

Jean-Philippe Courtois, vice-président de l’entreprise Microsoft a ouvert la discussion en rappelant que les engagements citoyens et solidaires de l’organisme étaient surtout dédiés à la formation de jeunes et visait à déployer leurs compétences numériques. Des actions en cohérence avec le cœur de métier de l’entreprise, puisque Microsoft est aujourd’hui l’un des leaders mondiaux dans le domaine. En effet, Microsoft est présent à l’international et compte 114 000 salariés en tout dont 1 700 en France. Son chiffre d’affaires s’élève à plus de 86 milliards de dollars sur l’année 2016.

 

Jean-Philippe Courtois a cependant assuré que la firme tenait à donner aux particuliers, associations ou entreprises la possibilité d’avoir un impact fort grâce à l’innovation technologique. Peu importe la nature de l’impact, qu’il soit économique, environnemental, social… Après que Bill Gates a montré la voie de la philanthropie aux États-Unis, il semblerait que cette dernière occupe une place très importante dans les entreprises outre Atlantique. Aujourd’hui, près de 150 millions de dollars sont donnés par des collaborateurs pour soutenir les projets à but non lucratif. L’intérêt général fait donc partie de la culture de l’entreprise.

 

L’engagement de Microsoft

 

 Il paraît naturel à Jean-Philippe Courtois que Microsoft ait aidé près de 71 000 associations au cours de l’année passée. L’axe prioritaire est celui des jeunes. Jean-Philippe Courtois a souligné que le numérique est un facteur d’inclusion sociale et peut favoriser l’intégration de certains jeunes en difficulté dans la société. L’entreprise Microsoft parle de la « youth spark », c’est à dire l’étincelle de la jeunesse. À travers ce credo la société rappelle que la jeunesse est avant tout l’avenir de notre société et qu’il ait important pour elle d’avoir tous les outils en main. Le vice-président a d’ailleurs la conviction qu’alimenter les projets liés à l’économie sociale et solidaire grâce au numérique peut avoir un impact très important sur la société de demain.

 

Web@cadémie

 

Différentes organisations soutenues par Microsoft étaient présentes sur le plateau, dont la Web@cadémie représenté par sa directrice, Sophie Viger. Web@cadémie est une association qui s’occupe de jeunes entre 18 et 25 ans qui sont en décrochage scolaire ou qui ont quitté le système scolaire traditionnel. Ils reçoivent gratuitement une formation de Web designer qui est hébergée par la célèbre école d’informatique, Epitech. La formation coûte environ 10 000 euros par année et par élève. Microsoft y participe grandement puisque la société a déjà  investi plus d’un million d’euros depuis 2010. En plus de ce soutien financier, Microsoft offre aussi du mécénat de compétences puisque chaque élève est mentoré par un salarié de l’entreprise et qu’il arrive que des experts viennent mener des conférences ou des ateliers pour pousser la formation des étudiants un peu plus loin.

 

Unis Cité

 

La responsable des partenariats et fonds de l’association Unis Cité, Juliette Bongrand était également présente dans l’émission. Unis Cité est aussi une association qui vient en aide aux jeunes, souvent en situation difficile. 38 % des jeunes accompagnés sont des jeunes infra-bac,  30 % viennent de quartiers prioritaires et 6 % sont en situation de handicap. L’association leur permet de s’engager à temps plein en service civique sur des sujets d’intérêt général. Une fois le service civique accompli, elle leur propose aussi un accompagnement pour les aider à finaliser leurs projets. C’est d’ailleurs à ce niveau-là que Microsoft intervient.

 

 Unis Cité n’étant pas un expert du numérique, le soutien de la société Microsoft est primordial pour rendre l’accompagnement possible dans le domaine du numérique. Aider les jeunes à comprendre comment se servir des nouveaux outils technologiques mais aussi les responsabiliser face aux réseaux sociaux est un enjeu majeur pour l’association comme pour Jean-Philippe Courtois. En effet, il est important que les jeunes sachent se présenter sur les réseaux sociaux, mais aussi qu’ils prennent connaissance que leurs actions au sein de ces réseaux peuvent avoir autant si ce n’est plus d’impact dans la société. Il faut donc agir de manière responsable. L’association et Microsoft travaillent par conséquent sur la sensibilisation des étudiants quant aux risques des réseaux sociaux, tels que le cyber harcèlement, la E-réputation…

 

Humans Relais

 

Humans Relais a été fondé par Yassine Riffi, et a été Lauréat du Prix Gabriel Live for Good, décerné par l’association de Jean-Philippe Courtois, Live for Good. Humans Relais est une association qui vise à tisser des relations entre des particuliers volontaires et des sans-abri. Après avoir fait des maraudes bénévolement, le fondateur de l’association s’est rendu compte que beaucoup de sans-abri étaient complètement exclus de la société. Problème qu’il tente désormais de régler grâce au soutien de Microsoft et de Live for Good. L’association propose ainsi des sorties à la plage ou au restaurant par exemple afin de rapprocher les habitants de Seine Saint Denis et les sans-abri, qui ont avant tout besoin de chaleur humaine.

 

L’actualité du secteur de l’intérêt général

 

La porte-parole de la fondation Ajila a aussi brièvement participé à l’émission pour rappeler que le 7 avril aura lieu l’événement « Sauvez le cœur des femmes ». L’idée est de sensibiliser les femmes aux maladies cardio-vasculaire qui est la cause de mortalité d’une femme sur trois, soit 8 fois plus que le cancer du sein. Cette campagne de sensibilisation aura principalement lieu dans les entreprises ou les employés porteront des vêtements de couleur rouge pour sensibiliser le grand public à ce problème de santé.

, , , , , , , ,