Fondation Wyss : 66 millions de dollars pour la protection des parcs africains

Fondation Wyss : 66 millions de dollars pour la protection des parcs africains
La Fondation Wyss vient d’octroyer 66 millions de dollars à African Parks, une organisation sud-africaine œuvrant pour la réhabilitation et la protection des parcs naturels africains, en partenariat avec les gouvernements et communautés locales.


Défendre la faune et les paysages africains

 

Fortement engagée en faveur de la protection de l’environnement, la Fondation Wyss a récemment annoncé un appui financier de 66 millions de dollars à destination d’African Parks. La Fondation souhaite ainsi participer à la défense de la faune et des paysages du continent noir, en aidant l’organisation de préservation des réserves et parcs nationaux africains à lutter contre le braconnage et la destruction des zones naturelles. Selon le directeur d’African Parks, dont les actions s’étendent dans sept pays, la somme servira à la gestion des parcs nationaux de Liwonde au Malawi et d’Akagera au Rwanda, et à la conservation des réserves de Majete et de Nkhotakota (Malawi également), entre autres.

 

Une Fondation fortement engagée pour l’Afrique

 

La Fondation Wyss et African Park n’étaient pas étrangères avant cette donation. En 2015, une subvention de 6 millions de dollars avait déjà été attribuée par la Fondation à l’organisation africaine. Un capital qui avait servi à financer la réintroduction des lions dans le parc national Akagera. Les fauves avaient en effet disparu du lieu à la fin des années 90, suite à leur chasse intensive par les Rwandais ayant échappé au génocide, qui cherchaient à récupérer le territoire des lions pour y vivre. Quelque 500 éléphants avaient également été déplacés vers la réserve faunique de Nkhotakota, fortement touchée par les braconniers, mais sécurisée après l’introduction des pachydermes.

, , , ,