[À LA TÉLÉ] À but non lucratif met en lumière le mécénat sur le territoire

[À LA TÉLÉ] À but non lucratif met en lumière le mécénat sur le territoire
Comme toutes les semaines, Didier Meillerand a invité les lauréats des ABNL Awards au cours de son émission, À but non lucratif. Cette semaine, pour parler de mécénat et de territoire, il a invité Jean-Philippe Daull, PDG de Candor et Eléonore Lacroix, secrétaire générale de la fondation RATP. Juliette Démares, responsable du mécénat de l’Opéra de Rouen, Normandie et Alice Pillet, la responsable partenariats privés de l’ADIE étaient également conviées sur le plateau. Enfin, Sophie Barniaud, fondatrice de Carenews a dressé le bilan de l’actualité du mécénat.


Candor et l’Opéra de Rouen

 

3,5 milliards d’euros sont investis par les entreprises sur le territoire en  mécénat. Candor, un groupe d’entreprises de nettoyage en Haute Normandie contribue à cette somme. Le groupe, représenté par son PDG Jean-Philippe Daull, a en tout 1 500 salariés répartis sur deux départements dans sept entreprises fédérées. Il s’engage dans le mécénat notamment pour participer à la valorisation de ses employés dont le travail est souvent dévalorisé. Le groupe travaille maintenant depuis une dizaine d’années avec l’Opéra de Rouen. Le PDG précédent avait affirmé qu’il était important de pouvoir proposer des actions culturelles pour les salariés.

 

Une idée reprise par Jean-Philippe Daull qui a investi 45 000 euros sur plusieurs années dans l’Opéra de Rouen. Cependant, le Groupe Candor offre surtout du mécénat de compétences. Pour Juliette Démares, responsable du mécénat de l’Opéra de Rouen, si l’on veut une relation qui dure dans le temps, il faut investir en argent, mais aussi en temps. Le système de défiscalisation est sur ce point un vrai soulagement pour l’entreprise. Malgré ses 21 millions d ‘euros de chiffres d’affaires, la défiscalisation lui a permis de donner plus.

 

Il est aussi important de s’engager auprès de son territoire. Pour Jean-Philippe Daull, « quand on embauche 1 500 salariés dans seulement deux départements, on ne peut pas considérer qu’on est hors du territoire ». Une proximité des entreprises et des salariés du groupe qui légitiment leur action au sein de l’Opéra.

 

La Fondation RATP et l’ADIE

 

La fondation RATP a été créée il y a plus de vingt ans. Elle a été représentée au cours de l’émission par Éléonore Lacroix, la secrétaire générale de la fondation du groupe RATP. La fondation est présente à l’international, dans 8 pays. Étant donné le cœur de métier de l’entreprise, elle est particulièrement engagée au niveau des territoires. En tant que transporteur, elle est au cœur des quartiers et la fondation permet de travailler de manière plus libre sur des sujets de précarité. Le budget de la fondation est de 2 millions d’euros environ, dont 750 000 sont dédiés au financement des projets. Le reste se compte principalement en mécénat de compétences et en mise à disposition de locaux.

 

La fondation du groupe RATP travaille avec l’ADIE (l’Association pour le Droit à l’Initiative Économique) depuis 10 ans. L’organisation à but non lucratif a été créée il y a maintenant 28 ans. Elle vient en aide aux personnes qui souhaitent monter un projet en tant qu’entrepreneurs mais ne peuvent bénéficier de prêts bancaires. La fondation du groupe RATP finance cette association à hauteur de 70 000 euros tous les ans. L’argent permet d’accompagner les entrepreneurs sous forme de micro-crédits. Les deux organismes travaillent en partenariat sur une dizaine de secteurs ciblés. Ensemble, l’ADIE et la fondation ont aussi créé en 2015 Le Quai des Créateurs. Un local mis à disposition par la RATP sert à l’association de «  boutique-test » pour les entrepreneurs. Ces derniers peuvent venir y exposer leurs produits et y apprendre les ficelles des métiers de la vente grâce à l’accompagnement des bénévoles de l’ADIE.

 

L’actualité du mécénat par carenews.com

 

L’association Énergie Jeunes qui a récemment été reconnue d’utilité publique développe les performances scolaires et lutte contre le décrochage a été créée en 2009. Elle permet aux jeunes collégiens de rencontrer des professionnels, de trouver des opportunités de stage et les suit entre la 6e et la 3e. Présente dans toute la France, elle bénéficie de mécénat de compétences notamment de la part de l’Oréal, Orange…

 

Un article rédigé par Actavista révélé que la France des solutions créée il y a quatre ans a sorti un livre qui propose de se concentrer sur les actions concrètes des acteurs sociaux qui changent le quotidien.  Elle organise notamment un Tour de France et appelle tous les entrepreneurs sociaux à participer. Certains grands groupes soutiennent l’événement tels que Décathlon, PMU, France Télévision…

 

La Caravane de l’accessibilité, création de jaccede.com, offre de dresser une carte de la France pour les personnes à mobilité réduite. Tout le monde peut participer à la création de cette carte qui sensibilisera le grand public et permettra de se tenir informer des structures  adaptées à leur condition.

 

Le cabinet d’avocats FIDAL a réalisé un panorama avec les chiffres du centre Français des fonds et fonds de dotations et de fondations. Le cabinet de conseil EY a aussi réalisé leur panorama annuel. Il y a en tout plus de 4 500 fonds de dotations et fondations en France. Un signe du développement de l’intérêt général.

, , , , , , ,