Natural Light, un bel exemple de solidarité énergétique
Natural Light est un projet socio-environnemental du groupe VELUX qui permet à des communautés africaines privées d’électricité d’avoir un éclairage durable. Il offre également l’opportunité à 88 jeunes entrepreneurs de se lancer dans ce marché en Zambie.




L’électricité, un droit pour tous

Dans plusieurs régions d’Afrique, les enfants ne peuvent pas faire leurs devoirs et les femmes ne peuvent pas cuisiner une fois la nuit tombée car ils sont plongés dans l’obscurité. Certes, il y a les lampes à pétrole, mais elles sont toxiques et polluantes. Depuis 2015, le groupe VELUX met en place le projet Natural Light dans des régions sans réseau électrique de Zambie, de Sierra Leone et du Zimbabwe. Début 2016, près de 15 000 lampes à énergie solaire ont été distribuées. Par ailleurs, le projet Natural Light permet à de jeunes Africains de créer leur propre entreprise et de commercialiser cette nouvelle source d’énergie. L’objectif est d’atteindre la barre des 150 entrepreneurs, la Zambie en comptant déjà 88.

Un modèle entrepreneurial à suivre

Eclairer les maisons et les esprits, telle est la double finalité de Natural Light. « Formidable tremplin, les lampes Natural Light ont permis à des populations de créer leur propre activité », souligne le directeur marketing de VELUX, Michael Rasmussen. Avant d’ajouter que son groupe était en train de mettre en place un « modèle entrepreneurial pérenne qui dépassera son ambition de départ ». Les 88 entrepreneurs zambiens sont solidaires et organisés. Ensemble, ils ont fondé leur entreprise afin d’échanger de bonnes pratiques et de mieux répartir les coûts inhérents au transport des lampes.

, , , , ,