Performance record du fonds d’investissement de l’Église d’Angleterre

Performance record du fonds d’investissement de l’Église d’Angleterre
L’Église d’Angleterre affiche cette année un rendement record pour son fonds d’investissement : 17,1 % contre 8,2 % l’année dernière, consacrant sa meilleure performance depuis 30 ans.





Un bilan très positif

Le fonds d’investissement de l’Église d’Angleterre, qui s’élève à 7,9 milliards de livres (9,2 milliards d’euros), a dégagé l’année dernière un rendement de 17,1 %, dépassant très largement ses objectifs initiaux qui prévoyaient des chiffres avoisinant les 5 %.

Les explications d’une telle réussite ? Une équipe capable de gérer des placements judicieux, qualifiés par le Figaro comme « à rebours des tendances en vogue sur les marchés tout en respectant les valeurs chrétiennes. » L’Église a aussi profité de la chute de la livre sterling, en raison du Brexit, permettant aux recettes étrangères de représenter une somme plus importante en devise nationale.

 

Le premier fonds d’investissement du monde 

À l’international, le fonds de l’Église d’Angleterre passe finalement devant celui de l’Université de Yale, classé jusqu’à lors par le Financial Times comme le plus admiré du secteur. Le monde anglo-saxon témoigne d’un dynamisme financier bien supérieur à celui constaté en métropole. La finance chrétienne semble en effet plus discrète. Emmanuel du Ché, président de la société de gestion Eligest affirme à L’Express « En France, vous aurez bien du mal à trouver de vrais fonds chrétiens, Il y a bien Proclero, le fonds géré par Meeschaert Asset Management, ou bien Oddo Partage, créé en 2012 par la banque Oddo. Mais, en dehors de ces deux initiatives, il n'y a pas grand-chose de sérieux. »

 

L’exigence de placements éthiques

L’Église profite de ces chiffres record pour promouvoir les investissements responsables qu’elle conduit. Richard Saunders, chef du marché des actions, ajoute : « Nous avons toujours affirmé que les placements éthiques ne sont pas à notre désavantage (…) Nous avons une approche profondément morale et nous cherchons à investir sur le long-terme. » Pour mémoire, le fonds d’investissement catholique se revendique également pleinement dédié au soutien de projets en accord avec les exigences de charité et de partage qui sont au coeur de son action. Une partie des recettes est enfin consacrée au financement des rémunérations et pensions du clergé ainsi qu’à certains coûts relatifs à l’entretien des cathédrales. 

, ,