Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Portrait de Marie-Laure Belleville, conférencière à VSArt depuis 4 ans

Portrait de Marie-Laure Belleville, conférencière à VSArt depuis 4 ans
Aujourd'hui, VSArt compte près de 1000 bénévoles répartis dans toute la France. Chacun d'eux a eu ses propres expériences de vie mais tous oeuvrent dans un même but : apporter un peu de bonheur aux personnes auprès desquelles ils interviennent. Nous sommes partis à la rencontre de ces hommes et femmes qui font vivre l'association au quotidien.


Pourquoi avez-vous choisi de vous engager à VSArt ? 

J’ai été amenée à m’occuper de mes parents qui sont très âgés et je m’intéresse beaucoup à l’art.
En effet, j'ai pratiqué le théâtre amateur et j’aime beaucoup la lecture et l'écriture. 
En cherchant sur internet, j'ai trouvé VSArt et j'ai d'abord été affectée à un établissement en tant que déléguée en attendant d'apprendre les bases de la conférence et de savoir comment m'adresser à un public âgé. 
Comme je suis à la retraite, ma mission de conférencière chez VSArt me permet d'être utile tout en restant créative et connectée à la vie courante. 

Comment préparez-vous vos conférences ? 

C'est un travail assez long car ce sont des conférences que je crée intégralement donc je dois rechercher la matière pour les commentaires, les photos et les contenus. Il faut également penser au plan et à la construction donc cela peut prendre quelques mois.
Le choix des conférences est complétement libre mais il y a une présentation des conférences devant un petit jury pour détecter les incohérences, voir si le sujet est adapté au public et faire des modifications sur la forme.
Certaines de mes anciennes conférences comme "2000 ans de théâtre en Asie" ou "Le théâtre à Paris de l'antiquité à nos jours" n'étaient pas adaptés aux publics des établissements dans lesquels j'intervenais. Je leur ai donc préféré des thèmes plus abordables comme 'L'histoire du chocolat : le chocolat dans tous ses états" qui se terminait par une dégustation ou "La route de la soie : sur les pas de Marco Polo" qui les fait voyager. Ma dernière conférence sur "Paris : ses cafés et ses cabarets" plait beaucoup car je m'adresse à un public de parisiens et cela leur rappelle plein de souvenirs. Le but est de les stimuler et de rappeler des souvenirs. Ces personnes perdent la mémoire immédiate mais c’est la mémoire très ancienne qui est sollicitée grâce aux chansons que je leur passent pendant la conférence comme "Nini peau de chien" ou "Le temps des cerises" beaucoup de personnes chantent.

Que vous apportent les conférences ?

Les conférences m'apportent un relationnel inégalé et me permettent de maintenir ma curiosité, de me mobiliser pour quelque chose afin de ne pas être complètement à l'écart de la société actuelle. 
Spontanément, j’ai vu des gens qui venaient à moi pour me dire "j’ai visité tel endroit", "j’ai été actrice", "j’ai été musicien". Il y a de très belles surprises parce qu’on se rend compte que c’est un public qui est très fatigué et qui a beaucoup oublié mais ce sont des gens qui ont eu une vie et des métiers passionnants. Cela leur fait du bien de pouvoir en parler surtout quand cela leur rappelle des souvenirs.
Le mieux pour moi, c’est quand ils sont contents et qu’ils le manifestent.

Quel est votre meilleur souvenir au sein de VSArt ?

Mon meilleur souvenir est récent. Cela s’est passé dans un établissement où j’étais venue présenter la conférence « Paris : ses cabarets et ses cafés » et j’ai vu que tout le monde participait et chantait lorsque je passais de vieilles musiques.
Un monsieur enchanté m’a dit « Oh c’est toute ma jeunesse ! » et cela m’a fait très plaisir.
J’ai senti que je lui avais apporté un peu de vie !

, , , , , , , , ,