Le Gala annuel d’ASF : 57 000 euros récoltés au profit des enfants avec autisme

Le Gala annuel d’ASF : 57 000 euros récoltés au profit des enfants avec autisme
L’association Autistes sans Frontières (ASF) a organisé son 5e gala le 1er juin 2017 afin de récolter des fonds en faveur de la scolarisation des enfants avec autisme. De nombreuses personnalités se sont présentées à ce rendez-vous annuel afin de soutenir la cause de l’association. Retour sur une soirée prestigieuse au profit des enfants avec autisme.


L’édition 2017 du gala d’Autistes sans frontières a été un succès

 

Pour la cinquième année consécutive, Autistes Sans Frontières a organisé son grand gala annuel afin de lever des fonds pour la scolarisation des enfants avec autisme. Pour ce faire, la fédération d’associations a invité de nombreuses personnalités, désireuses de soutenir la cause. Tonya Kinzinger et beaucoup d’autres ont répondu présent à l’évènement, qui a eu lieu à l’hôtel Dassault, le 1er juin 2017. Le gala s’est déroulé autour d’un menu préparé par Alain Passard et de la vente aux enchères traditionnelle. Chaque invité pouvait acquérir l’un des objets de valeur mis en vente, parmi lesquels on peut citer un montre Poiray ou encore, un cours de pâtisserie dans les ateliers de Christophe Michalak. Un cours de boxe avec Jean-Marc Mormeck est parti à 20 000 euros. Les bénéfices de la vente et de la soirée, soit 57 000 euros, ont été reversés à Autistes Sans Frontières pour continuer de lutter en faveur de la scolarisation des enfants avec autisme.

 

80 % des enfants autistes n’ont pas accès à l’école

 

Autistes sans Frontières fédère 27 associations de parents en France. Créée en 2004 l’association se bat pour « l’intégration scolaire en milieu ordinaire » des enfants avec autisme. En France, un enfant sur cent est touché par ce qu’on appelle les TSA (Troubles du Spectre Autistique). En tout, 650 000 personnes sont atteintes dans le pays, et si environ la moitié d’entre elles présente une déficience intellectuelle, ASF est convaincu que des thérapies comportementales et éducatives ainsi qu’une scolarisation en milieu ordinaire aident ces enfants à mieux progresser. Il y a pourtant beaucoup à accomplir, puisque 80 % des enfants avec autisme (soit 80 000 enfants) n’ont pas accès à une école « normale ». Une situation qui compromet non seulement l’intégration sociale des enfants qui se retrouvent exclus à cause de leur handicap, mais aussi un coût financier important pour les parents qui sont dans l’obligation de faire appel à des structures et des aidants spécialisés.

, , , , , ,