Passage au numérique : nouvelle convention de mécénat pour l’Opéra de Limoges

Passage au numérique : nouvelle convention de mécénat pour l’Opéra de Limoges
L’Opéra de Limoges signe une convention de mécénat d’une durée de 3 ans avec l’agence Emakina pour assurer le succès de sa révolution numérique. Cette collaboration, qui a commencé il y a un an, se matérialisera d’abord par un nouveau site Internet.





Une transformation numérique estimée à 75 000 euros

L’Opéra de Limoges ne veut pas rater le train du numérique. Pour aborder sereinement ce virage, il s’offre le mécénat de l’agence de communication spécialisée Emakina. Les deux entités viennent de signer une convention de mécénat afin de lancer plusieurs projets dont le coût total est estimé à 75 000 euros. Au programme, plusieurs projets innovants, à commencer par un site Internet. Cela dit, cette convention va bien au-delà de la réalisation d’un site Internet. « Il y a aussi la mise en place d’une stratégie qui est celle de la politique numérique et artistique de l’Opéra », souligne Georges Ottavy, responsable du développement commercial et du mécénat de l’Opéra de Limoges. Une information reprise par le directeur délégué d’Emakina, Alexis Mons, qui qualifie le site Internet de l’Opéra de Limoges de « sous-produit » et d’ « enfant du scénario global » qui permettra par la suite « d’appréhender la maison dans son ensemble ».

Limoges, ville d’avenir

La transformation numérique de l’Opéra de Limoges ne pouvait plus attendre. « L’Opéra de Limoges ce sont 400 personnes qui représentent 120 équivalents temps pleins et 30 métiers différents », indique le directeur de l’opéra, Alain Mercier. Avant d’ajouter sans sourciller qu’il était nécessaire de « faire exploser tout ça ». Une intime conviction unit l’Opéra de Limoges et l’agence de communication digitale Emakina. Pour leurs responsables, Limoges est une ville pleine d’avenir capable de tenir la dragée haute à Bordeaux, l’autre ville de Nouvelle-Aquitaine qui abrite un opéra.

, , , , , , ,