Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

La Fondation Crédit Coopératif récompense 66 projets ESS

La Fondation Crédit Coopératif récompense 66 projets ESS
Dans le cadre de son Prix de l’initiative en économie sociale, la Fondation Crédit Coopératif présente les 66 projets retenus cette année. Engagée dans le soutien aux acteurs locaux de l’ESS, la fondation a tenu à financer des programmes aussi riches que variés à travers toute la France, autour des thématiques d’emploi, d’insertion sociale, de santé ou encore d’environnement.


Une fondation pour l’ESS

 

La Fondation Crédit Coopératif s’attache depuis 30 ans à accompagner le secteur de l’ESS. Elle valorise des initiatives à forte utilité sociale et soutient par ailleurs la recherche la recherche en économie sociale en construisant des partenariats avec des pôles de recherches universitaires. Dans la continuité de son engagement, la fondation a lancé le prix de l’initiative en économie sociale avec pour objectif de distinguer des « actions novatrices au plan économique, technologique, social ou culturel, mises en œuvre depuis au moins un an ». Des Assemblées Régionales se sont tenues à travers toutes la France du 20 avril au 11 mai dernier pour élire les 66 projets retenus.

 

66 lauréats « ingénieux et exemplaires »

 

Si l’ESS gagne en reconnaissance ces dernières années, et ce d’autant plus depuis sa reconnaissance par la loi en juillet 2014, elle n’en demeure pas moins encore marginale et reste peu ou mal connue du grand public. La Fondation Crédit Coopératif, consciente de ce manque de visibilité, espère à travers son Prix apporter « un coup de projecteur et une aide financière pour développer des projets (…) sélectionnés pour l’ingéniosité de leur démarche ou leur exemplarité ». Parmi les gagnants, on retrouve des initiatives pour l’intégration des personnes en situation de handicap, pour favoriser le maintien de la biodiversité en ville, pour renforcer les pouvoirs d’agir des citoyens… une diversité qui prouve la richesse et le dynamisme du tissu associatif et des entrepreneurs sociaux locaux. À titre d’exemple, en Champagne Ardenne, « L’école des jardiniers », initiée en 2014 par trois demandeurs d’asile bénévoles de la Croix Rouge, a permis la mise en place de jardins biologiques partagés pour lutter contre la précarité alimentaire et favoriser la rencontre et les échanges. Prochain rendez-vous à l’automne où un jury désignera 5 à 7 lauréats, qui remporteront un prix national.

, , , , , , ,