[LU] L’ESS, invitée surprise du Festival d’Avignon

[LU] L’ESS, invitée surprise du Festival d’Avignon
Dans le cadre des traditionnels débats organisés en marge du Festival d’Avignon, l'une des discussions a porté sur l’Économie Sociale et Solidaire dans le domaine de la culture. Une réflexion enrichissante qui a encouragé les organisateurs à poursuivre dans cette voie.


 

 

Un débat créé sous l’impulsion de la Fondation du Crédit coopératif

Cette année, le Festival d’Avignon a arboré les couleurs de la solidarité. En effet, un des débats organisés au cours du festival avait pour thème central l’ESS. Cette initiative a été proposée par la Fondation du Crédit coopératif, « la banque des saltimbanques », et a reçu les éloges des organisateurs. « Il se passe quelque chose autour de l’économie sociale et solidaire. » Ainsi a commencé son intervention le directeur-adjoint du festival, Paul Rondin. « Nous avons un grand appétit pour l’ESS, depuis qu’Avignon abrite la Fabrica, structure qui nous fait réfléchir à la façon de faire vivre cet équipement tout au long de l’année sur le territoire avignonnais. »

Nécessité de revoir les politiques culturelles

Bernard Latarjet, ex-directeur de la candidature de Marseille capitale européenne de la culture, souligne que l’ESS occupe une place importante dans les trois grandes évolutions qui concernent les acteurs culturels : la réduction des subventions (choc financier), la révision du modèle Malraux et le rôle des collectivités dans la promotion de la culture. Louis Schweitzer, président du Festival d’Avignon, rappelle que les « 35 000 associations du secteur culturel ne répondent pas à un modèle unique ». Par conséquent, une plus grande souplesse est nécessaire afin que le tissu associatif « ne soit pas un carcan ».

 

Source : La Gazette des communes

, , , , ,