Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[SOCIAL TECH] Afrique : solidarité et technologie pour éradiquer la criminalité

[SOCIAL TECH] Afrique : solidarité et technologie pour éradiquer la criminalité
Le continent africain est en train de se doter de plusieurs applications mobiles destinées à combattre la criminalité et à augmenter la sécurité des citoyens. Zoom sur Medicapt et Namola, les nouvelles armes technologiques africaines.


 

 

 

 

Medicapt, un outil qui agit contre les violences sexuelles

Créée par l’ONG américaine Physicians for Human Rights, Medicapt est une application mobile conçue pour faciliter la collecte de données sur les femmes victimes d’agressions sexuelles et leurs agresseurs. Très utile pour la police et la justice, elle contribue à éradiquer un fléau devenu un crime de guerre très répandu dans les zones de conflit. Medicapt serait actuellement en phase de test en République démocratique du Congo et devrait prochainement être officiellement lancée. Cela dit, le déploiement de ce nouvel outil doit s’accompagner de mesures de protection. « Si l’application peut servir à mettre en évidence les violences massives et les violations de droits de l'Homme, la protection des victimes reste une priorité », rappelle Karen Naimer, directrice du programme.

Namola prévient la police locale en un temps record en cas d’agression

En Afrique du Sud, l’application mobile Namola contribue à la sécurité des citoyens. Téléchargeable gratuitement, elle permet d’être appelé par la police dans un délai de 90 secondes en cas d’agression. Elle diminue le temps d’intervention des patrouilles locales, un temps d’intervention souvent jugé beaucoup trop long en Afrique du Sud. En un mois, l’application mobile a été téléchargée par plus de 50 000 utilisateurs dans la province du Gauteng. Elle peut être utilisée dans l’ensemble du pays.

 

, , , , ,