Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Le rôle et les actions caritatives des premières dames en France

Le rôle et les actions caritatives des premières dames en France
L’actuel président de la République Emmanuel Macron souhaite définir un statut pour le conjoint ou la conjointe du chef de l’État; les Français sont majoritairement contre. Une charte de transparence a été mise en place. Contrairement aux États-Unis, le statut de « Première dame » n’est en effet pas inscrit dans la loi française. Découvrez le parcours et les engagements de ces ex-premières dames de France.


 

Yvonne De Gaulle engagée pour le handicap mental

 

Ancienne maîtresse de maison à l'Élysée, cette mère d'une fille trisomique fait l’achat en 1945 d’un château dans les Yvelines pour y accueillir des jeunes filles et des femmes atteintes d'un handicap mental. Ce lieu portera le nom de la Fondation Anne De Gaulle.

 

Claude Pompidou et les personnes âgées

 

Claude Pompidou crée sa fondation en 1970 pour aider personnes âgées, malades hospitalisés et enfants handicapés. Grâce aux équipes bénévoles, son action a permis la construction d’établissements spécialisés et soutient la recherche médicale sur la maladie d’Alzheimer.

 

Anne-Aymone Giscard d’Estaing et l’enfance

 

Peu passionnée par la politique, Anne-Aymone Giscard d’Estaing crée en 1977 la Fondation pour l'Enfance, qui œuvre pour les enfants en difficulté. La fondation défend les droits de l’enfant et permet l’amélioration de la protection de l’enfance en soutenant les actions en faveur des enfants en danger et des familles en difficulté.

 

Danielle Mitterrand et les droits de l’Homme

 

Danielle Mitterrand crée en 1986 la Fondation France-Libertés. Tournée vers le tiers-monde, cette fondation est engagée historiquement à travers la défense des droits des peuples et des individus face à l’oppression de régimes autoritaires.

 

Bernadette Chirac et l’opération « Pièces Jaunes »

 

La femme de l’ex-président de la République Jacques Chirac a lancé l’opération « Pièces jaunes » en 1990. L’objectif est de récolter des dons pour améliorer la qualité de vie des enfants et adolescents hospitalisés.

 

Cécilia Sarkozy et les infirmières bulgares

 

Cécilia Sarkozy se fait remarquer lors d'un voyage à Tripoli pour faire libérer des infirmières bulgares. Elle divorce peu de temps après, en cours de mandat de Nicolas Sarkozy.

 

Carla Bruni-Sarkozy et la lutte contre le sida

L’ancien mannequin et chanteuse épouse en février 2008 le président Nicolas Sarkozy, déjà en fonction. Elle met sa vie professionnelle entre parenthèses et crée une fondation pour favoriser l'éducation et la culture. Elle crée en 2009 la Fondation Carla Bruni-Sarkozy qui permet de faciliter l’accès à l’éducation, à la culture et aux pratiques artistiques pour les publics vulnérables. Elle s'engage également en faveur de la lutte contre le sida et l'illettrisme.

 

Valérie Trierweiler, « first girlfriend »

L’ex-journaliste de Paris-Match a revendiqué sa liberté de ton avec un tweet de soutien à un rival de Ségolène Royal, ex-compagne de François Hollande. Maraine du Secours Populaire, elle défend également des causes engagées telles que la lutte contre la maltraitance des enfants et des actions humanitaires à l'étranger. Son surnom de « first girlfriend » vient des Américains pour désigner une femme non mariée au président.

 

Brigitte Macron, lien avec les acteurs de la société civile (handicap, enfance, égalité)

« Madame Brigitte Macron sera également chargée de maintenir un lien continu d'écoute et de relations avec les acteurs de la société civile dans les domaines du handicap, de l'éducation, de la santé, de la culture, de la protection de l'enfance ou encore de l'égalité homme-femme », a précisé cet été le gouvernement. Madame Macron, ancienne enseignante, pourra également représenter la France sur les questions liées à l'environnement et soutiendra des manifestations caritatives. 

 

, , ,