Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

L’Ordre de Malte France ouvre un nouveau centre de soins spécialisés à Limoges

L’Ordre de Malte France ouvre un nouveau centre de soins spécialisés à Limoges
En Haute-Vienne comme dans toute la France, les personnes les plus fragiles n’ayant pas accès aux soins ne cessent d’augmenter : en 2013, 24% de la population de ce département avait renoncé à une consultation ou à des soins chez un spécialiste pour des raisons financières. (Source : « Les obstacles à l’accès aux soins en Limousin. Enquête en population générale », Observatoire Régional de la Santé, 2013).


Afin de contribuer à répondre à cette situation sociale qui ne cesse de se dégrader, trois associations : l’Ordre de Malte France, pilote du projet, la Société Saint-Vincent-de-Paul et MédicoLions, ouvrent aujourd’hui un dispensaire prodiguant des soins ophtalmologiques, dermatologiques et dentaires, en partenariat avec la Ville de Limoges. Cette structure a pour vocation l’accueil et le soin des personnes sans couverture sociale ainsi que celles dont les revenus sont faibles mais suffisants pour les exclure du dispositif de la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) et qui ne peuvent bénéficier d’une mutuelle. Les personnes âgées, les familles monoparentales, les étudiants, les travailleurs pauvres et les personnes sans abri sont les premiers concernés. Afin de respecter la dignité des patients, il leur sera demandé une contribution financière libre.

 

Un dispensaire inter-associatif animé par des professionnels bénévoles et avec l’appui de nombreux partenaires

Ce dispensaire, premier centre de soins inter-associatif dédié aux soins coûteux, fonctionne uniquement avec des professionnels bénévoles : médecins, pharmaciens, accueillants. Un large réseau d’entraide et de partenariats a été mis en place pour soigner et équiper les patients.

La Ville de Limoges a prêté un local de 85m2 situé en plein centre-ville et mis à disposition une assistante sociale du CCAS qui reçoit les demandes de soins des patients orientés par les structures partenaires telles que le Conseil départemental, la CPAM, le CROUS, etc., et les transmet au dispensaire après évaluation de leur situation et de leurs besoins. Celui-ci contactera ensuite la personne pour convenir d’un rendez-vous.

Il s’inscrit par ailleurs dans la démarche santé de la Ville de Limoges qui a signé en janvier 2015 la charte « Limoges, ville santé citoyenne » avec l’Agence Régionale de Santé du Limousin (ARS) pour encourager les initiatives et politiques destinées à améliorer la santé générale de la population limougeaude.

 

 

Crédits photo : Ordre de Malte France

, , , , ,