Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Fondation Groupe EDF : le 2 octobre, “ Ensemble pour Madagascar ! ”

Fondation Groupe EDF : le 2 octobre, “ Ensemble pour Madagascar ! ”
Pour fêter ses 30 ans, la Fondation EDF organise du 2 au 7 octobre une semaine d'événements aux couleurs de ses ambitions. Agir pour l'intérêt général en mobilisant les salariés du Groupe sur deux axes d'intervention : le progrès et la solidarité. La journée du 2 octobre est consacrée à Madagascar avec la tenue d'un colloque combinant des temps en plénières et des sessions d'ateliers.


 

 

 

 

"Avec 33 projets soutenus depuis 2012, Madagascar est le pays qui bénéficie le plus de notre action", explique Denis Bouchard, responsable du programme de solidarité internationale de la Fondation EDF. "Le lien fort et historique entre la France et la "Grande Ile" dont 85 % des habitants n'ont toujours pas accès à l'électricité en font un territoire privilégié de notre soutien", poursuit le responsable.

Electriciens Sans Frontières (ESF) est une association fondée par des salariés d’EDF qui mène depuis 1986 des projets d’accès à l'électricité et à l’eau, notamment à Madagascar. Hervé Gouyet, son président, interviendra en plénière. “J’y rappellerai l’urgence d’installer des systèmes, notamment des micro-réseaux permettant que l’électricité bénéficie non seulement aux sphères économiques et domestiques, mais également aux équipements collectifs d’éducation et de santé, garants d’un développement pérenne et partagé”, explique-t-il.

 

Maintenir la dynamique associative

 

Après plusieurs voyages sur la “Grande île”Christian Muala, technicien clientèle Senior chez Enedis a fondé Essentiel en 2013 . L’association qui compte aujourd’hui 50 bénévoles dont 30 chez Enedis oeuvre pour l’accès à la santé, l’éducation et l’énergie de la population Malgache. “Je témoignerai de notre expérience dans l’atelier consacré à l’éducation. Mais je suis aussi bien curieux d’échanger avec d’autres responsables associatifs sur la question du maintien de la dynamique associative, après l’enthousiasme des premières années”, explique-t-il.

Cela tombe bien : la succession de tables rondes, d’ateliers thématiques sur l’accès à l’eau, à la santé, à l’éducation et de moments conviviaux comme le buffet malgache du déjeuner doit également contribuer à favoriser la rencontre entre les nombreux acteurs qui agissent sur le territoire. “Un mapping de l’île montre des zones de plus ou moins fortes concentrations de projets sur des enjeux différents, sans que les opérateurs ne se rencontrent pour mieux coordonner leurs actions et agir en complémentarité”, explique Denis Bouchard.

 

Travailler à de nouvelles synergies

 

“On se croise furtivement et par hasard dans les aéroports, les avions, mais nous n’avons pas le temps d’échanger sur nos expertises et la façon dont il serait possible de les conjuguer, indique pour sa part le président d’Electriciens Sans Frontières. Ce colloque va nous permettre de mieux nous connaître, d’échanger sur nos métiers et de travailler à de nouvelles synergies”, poursuit Hervé Gouyet. L’évènement du 2 octobre  s’intitule “Ensemble pour Madagascar”. Plus qu’un titre, c’est tout l’enjeu de cette journée.   

, , , ,