Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[#STREET] Violence sexuelle : une exposition américaine balaie les préjugés

[#STREET] Violence sexuelle : une exposition américaine balaie les préjugés
Une université du Kansas présente une exposition originale baptisée « Qu’est-ce que tu portais ? » qui sensibilise le grand public sur ce problème de société et rappelle que les agressions sexuelles ne sont pas liées aux tenues portées par les victimes.


 

 

 

 

La violence sexuelle n’est pas une question de vêtements

Le risque d’agression sexuelle ne dépend pas des vêtements que l’on porte et toutes les femmes sont exposées à ce risque : telle est la conclusion à laquelle parvient le visiteur en sortant de l’exposition « Qu’est-ce que tu portais ? ». Cette idée venue des Etats-Unis, d’une université du Kansas, prétend donc chasser un vieux préjugé qui révolte les victimes de viol. On y trouve 18 récits de victimes ainsi que les vêtements qu’elles portaient le jour de leur agression : jean, tee-shirt, robe, maillot de bain… Des vêtements du quotidien que toutes les femmes ont dans leur garde-robe. Jen Brockman, à l’origine de ce projet, souhaite que les femmes découvrant cette exposition puissent s'identifier aux victimes. Elle lance également un message fort à la société : changer la façon de s’habiller ne résout en rien le problème de la violence sexuelle, et les victimes ne peuvent en aucun cas être jugées responsables de leur agression.

Un succès prometteur

Ouverte au public début septembre, l’exposition « Qu’est-ce que tu portais ? » n’est pas passée inaperçue. Elle a connu un franc succès et a déjà été adoptée par d’autres universités américaines. Les réactions sur les réseaux sociaux ont été nombreuses. L’université du Kansas compte aller plus loin en publiant l’expo sur le site Internet du centre de prévention contre la violence sexuelle.

, , , , , , ,