Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Un service de garde de chiens pour ceux qui vivent dans la rue

Un service de garde de chiens pour ceux qui vivent dans la rue
Convaincue des bienfaits sociaux de la relation homme/animal, l’association Lianes innove à Strasbourg en proposant aux sans-abris une garde « sociale » de leur chien. Et ainsi leur permettre d’accepter une prise en charge. Emmanuel Gay, collaborateur Bouygues Telecom, a souhaité parrainer l’initiative auprès de la Fondation, attachée à soutenir l’engagement citoyen des collaborateurs de l’entreprise.


En bonne compagnie

Lorsqu’elles possèdent un animal, les personnes en difficulté sociale ou de santé entretiennent un lien précieux avec lui. Il est le compagnon bienveillant de leur quotidien. Dans la région de Strasbourg, Lianes s’appuie depuis 2003 sur le mieux-être que procure la présence d’un chien ou d’un chat. L’association propose de multiples services de solidarité autour des animaux : familles d’accueil bénévoles, pensions au chenil, visites en maisons de retraite et en établissement pour handicapés, ou encore promenades régulières à domicile en cas de problèmes de mobilité. Lianes organise aussi des ateliers de médiation canine pour les publics en difficulté, et notamment pour les sans-abris.

Emmanuel Gay, collaborateur Bouygues Telecom, explique les raisons de son parrainage : « Lianes propose une réponse humaine et novatrice aux situations d’isolement et de détresse des plus démunis. Son principe repose sur le lien affectif inconditionnel qui existe entre l’homme et l’animal, pour redonner confiance à des personnes marginalisées. Je suis très sensible à cette approche. »

A la rencontre des SDF… et de leur chien

Impliquée depuis plusieurs années auprès des personnes sans domicile fixe, Lianes a décidé de mettre en place des maraudes. Chaque mercredi depuis novembre 2016, deux membres de l’association circulent parmi eux pour leur proposer un service de garde de leur chien. Car les sans-abris sont si attachés à leur animal qu’ils refusent souvent un accompagnement social ou une prise en charge de santé, de crainte de le laisser livré à lui-même. Sensibiliser les SDF aux possibilités de garde de leur chien, c’est faciliter leur accès aux soins et aux aides.

Les intervenants Lianes, expérimentés, ont une grande capacité à s’adapter à des conditions de terrain aléatoires. Les maraudes créent un premier contact en remettant de petits « cadeaux » aux chiens (croquettes, pâtée, os à mâcher, petits jouets). Puis, au fur et à mesure des passages, une relation de confiance se tisse. Michel Chapuy, président de Lianes, revient sur l’impact du parrainage de la Fondation Bouygues Telecom : « Le soutien financier de la Fondation nous est indispensable pour cette nouvelle mission. Nous l'utilisons pour couvrir les frais de déplacement des maraudeurs. ».

L’amélioration du confort moral est difficile à apprécier et les interventions sont encore trop récentes pour établir des résultats. Mais les premiers effets apparaissent : « Quelques bénéficiaires viennent voir notre chenil, en éclaireurs », raconte Michel Chapuy. L’action de terrain de Lianes est complexe, car les sans-abris ne se laissent pas appréhender facilement. « Les subventions sont de plus en plus difficiles à obtenir. Sans l'aide de la Fondation, nous ne pourrions pas poursuivre cette expérience. ». Et continuer à tendre la main aux plus démunis.

, , , ,