Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Les Fondations Auchan et l'Estaminet du Moulin : un projet qui donne des ailes

Les Fondations Auchan et l'Estaminet du Moulin : un projet qui donne des ailes
Les Fondations d'Auchan Retail France font cause commune pour promouvoir la bonne alimentation auprès des enfants et des adolescents. Tous les 15 jours, elles vous présentent une initiative étonnante, gourmande ou innovante. Aujourd'hui, nous poussons la porte d'un estaminet. Un projet inédit d'aide à l'insertion pour des jeunes souffrant de troubles psychiques.


 

 

Dans la ville d'Halluin (Nord), il y a un ancien moulin. Un cône de briques haut d'une dizaine de dix mètres, construit à la fin du XIXe siècle et accolé à la maison du meunier. Ensuite, il fit office de local agricole, puis tomba en ruines… avant d'être restauré, à partir des années 1980, inscrit aux Monuments historiques et transformé en estaminet ! Bientôt, ce lieu atypique devrait à nouveau se reconvertir pour abriter… un restaurant thérapeutique. Des jeunes souffrant de troubles psychiques y proposeront une cuisine de saison, pour une vingtaine de couverts.

 

Un tremplin vers l'emploi

 

Le projet a été imaginé par l'Établissement public de santé mentale (EPSM) Lille Métropole, qui prend en charge les personnes atteintes de troubles psychiques. Le Dr Nadia Barba, psychiatre sur le secteur « Vallée de la Lys » cherchait, avec son équipe, un outil pour aider les jeunes patients à s'insérer dans le monde professionnel : « Aujourd'hui, grâce aux traitements, leur état de santé est réellement amélioré. La plus grande préoccupation est sociale : nombre d'entre eux sont vraiment écartés du circuit de l'emploi et de la formation. »

 

Lorsque des ateliers culinaires sont mis en place à l'EPSM, le succès est immédiat. C'est là que s'impose peu à peu l'idée d'un restaurant thérapeutique, sur le site de l'Estaminet du Moulin, prêté par la mairie d'Halluin : lieu de soins en tant que tel, l'endroit accueillerait une douzaine de jeunes pour des durées de 6 mois à un an.

 

En cuisine, en salle ou chez les producteurs

 

Ceux-ci pourront à la fois s'occuper de l'approvisionnement chez les producteurs locaux, de la cuisine, du nettoyage et du service en salle. Objectif : que chacun puisse intégrer une formation qualifiante ou un emploi à l'issue de la mission. «Le restaurant est un support extrêmement riche, souligne Nadia Baba. Cela permet, bien sûr, d'intégrer des compétences techniques liées à la cuisine et au service, et des repères propres au monde du travail : bien s'habiller, respecter des horaires… On y apprend aussi à s'organiser – définir un menu, gérer les courses... -, on travaille son habileté sociale puisqu'il faut s'adresser aux clients, et l'on développe la confiance en soi, qui fait souvent défaut chez les jeunes patients. »

 

Des partenaires locaux comme Pôle Emploi, Cap Emploi et l'association Les Papillons Blancs seront intégrés au projet. L'EPSM a déjà reçu le soutien de la Fondation Auchan et n'attend plus que des financements complémentaires pour entrer dans sa phase « action »... Après, tout de même, une petite rénovation : pour le moulin d''Halluin, la roue va encore tourner.

, , , , , ,