Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

La Fondation Transdev au côté des mères de Villeneuve-Saint-Georges

La Fondation Transdev au côté des mères de Villeneuve-Saint-Georges
C’est au son des percussions et des sifflets des musiciens du groupe de samba MKM que les représentantes de la Fondation Transdev ont été accueillies le samedi 7 octobre 2017 par l'association Femmes Solidaires de Villeneuve-Saint-Georges et d’ailleurs (FSDVA) à l'occasion de l'inauguration de leur projet.


Au programme :

l’inauguration d’un espace culturel pour les familles créé sur l’initiative de l’association FSDVA, avec le soutien de la Fondation.

« Enfants et parents ont eux-mêmes aménagé et décoré ce lieu ouvert au sein de la Maison pour tous, raconte Fanta Macalou, cheville ouvrière de l’association. Outre un coin bibliothèque pour les plus jeunes, il accueillera à partir de janvier prochain des ateliers hebdomadaires d’initiation à l’utilisation des outils informatiques. Des ateliers ouverts à tous, animés par des étudiants bénévoles, avec des ordinateurs donnés par le Département. »

Dans le public, beaucoup de mères de famille, parmi les habitants de tous âges venus du Plateau et du quartier Nord mitoyen. Quelques personnalités aussi, dont Nathalie Dinner, Maire adjointe de Villeneuve et Conseillère départementale, et Murielle Chouviat, Déléguée du Préfet, au côté de la Déléguée générale de la Fondation Transdev, Stéphanie Bachelet. Le réseau urbain de Transdev était représenté par Suzette Moinet, chargée prévention sécurité à la STRAV.

Reconquérir l’espace public

L’inauguration du nouveau lieu culturel n’était toutefois que le premier temps fort d’un après-midi riche en moments festifs. Accompagnée toujours par les musiciens et les danseurs, la petite foule a ensuite entrepris de parcourir les rues du quartier. L’itinéraire passant par le petit centre commercial du Plateau n’avait pas été choisi au hasard.

« Cet espace commercial est le cœur de vie d’un quartier où il n’y a pratiquement rien d’autre, poursuit Fanta Macalou. Il a été longtemps squatté par des jeunes dont le comportement incivil entretenait un sentiment d’insécurité. Ces dernières années avec les autres mères de l’association, nous avons mené de nombreuses actions, telles que des journées de nettoyage, pour montrer que l’espace public est à tout le monde et permettre aux gens du quartier de se le réapproprier. »

Dévoilée à cette occasion, une fresque à l’entrée du centre commercial illustre le changement de climat. L’œuvre réalisée par une partie des jeunes concernés, avec l’aide d’un artiste qui connaît bien le quartier, représente leurs mains formant les initiales du nom de la ville – VSG.

Une action à long terme

Troisième et dernière étape : la fête de quartier organisée avec la participation d’autres associations locales et du bailleur ICF Habitat La Sablière.

Après la visite des stands très colorés, la Déléguée générale de la Fondation sera invitée à inaugurer une deuxième fresque, réalisée celle-ci à l’entrée du local de Femmes solidaires à partir de photos des mains des habitants du quartier.

« Tout ce que nous avons vécu au cours de l’après-midi témoigne de la créativité de ces habitants, de leur potentiel, de leur volonté de changer l’image du quartier et aussi de l’énergie qu’ils déploient pour s’en sortir », souligne Stéphanie Bachelet.

« Nous avons voulu remercier la Fondation Transdev de son appui en l’accueillant chaleureusement répond en écho Fanta Macalou », avant d’ajouter « qu’il reste beaucoup à faire. L’association a été créée en 2012 par des mères de familles à une époque où il y avait de conflits violents chaque semaine entre les jeunes de nos quartiers. Ceux du Plateau ne pouvaient plus traverser le quartier Nord, et inversement. Depuis les choses se sont apaisées ici mais les conflits se sont déplacés entre les jeunes de Villeneuve et ceux de la commune voisine. C’est pourquoi nous essayons de travailler aujourd’hui avec les mères de Valenton. Il faut que ces jeunes trouvent leur place dans la société. 80 % d’entre eux ont décroché avant 13 ans. Nous essayons de les accompagner du mieux que nous pouvons, mais une association comme la nôtre a besoin de partenaires pour agir sur le long terme ! »

Lire l'article sur le site de la Fondation Transdev

, , , , , ,