Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Les motivations de Republic Technologies à être partenaire de la Fondation

Les motivations de Republic Technologies à être partenaire de la Fondation
Republic Technologies est le leader mondial des accessoires pour fumeurs (carnets de papier à rouler, bout-filtres, tubes à cigarettes, machines à rouler les cigarettes et à bourrer les tubes). La société, historiquement fondée par Jean Bardou à Perpignan en 1838 pour fabriquer et commercialiser du papier à rouler, fit partie du Groupe JOB jusqu’en 1986, puis du Groupe Bolloré jusqu’en juillet 2000, date à laquelle elle fut acquise par le Groupe américain Republic. Les salariés sont très attachés à l’histoire de l’entreprise, à ses marques, et avec les dirigeants passés et présents, ils ont perpétué un esprit familial qui se manifeste par une grande stabilité dans les postes, une volonté de développement et promotions internes, ainsi qu'un recrutement local qui voit parfois plusieurs générations d’une même famille travailler sur le même site.


Philippe Parcevaux, Directeur de Republic Technologies à Perpignan, relate l’historique et le sens de ce partenariat:

Quelles ont été les raisons qui ont amené votre entreprise à se rapprocher de la Fondation de la 2ème Chance?

L’entreprise a été naturellement au contact de la Fondation de la 2ème Chance dès son origine en ce qu’elle faisait partie du Groupe Bolloré lors de la création de la Fondation en 1998. Par ailleurs, les valeurs de la Fondation correspondaient aux valeurs transmises au sein de Republic Technologies (développement personnel, formation continue, objectifs à long terme, pérennisation de l’emploi,….) et la localisation géographique de l’entreprise à Perpignan particulièrement adaptée au public visé par la Fondation (taux de chômage des Pyrénées Orientales le plus important de France, donc nécessité de promouvoir l’entrepreneuriat individuel).

Le projet a intéressé d’emblée les salariés de Republic Technologies et il a été assez facile de recruter des instructeurs / instructrices et des parrains / marraines. L’actionnaire américain de l’entreprise a par la suite été également séduit par la mission de la Fondation et a immédiatement adhéré au projet, ce qui a permis à l’entreprise de continuer à œuvrer  pour la Fondation. Nous sommes partenaires de la Fondation et un de ses sites-relais depuis l’origine, et instruisons environ 5 projets de rebonds de vie par an, qui tous débouchent sur une mise en œuvre concrète, et la plupart sont encore actifs 3 ans après le démarrage.

Quels sont les points forts de ce partenariat pour votre entreprise ? Comment envisagez-vous le futur ?

Le partenariat avec la Fondation permet à l’entreprise de participer à une mission sociale concrète et d’y impliquer à la fois ses salariés et son management, ce qui est une opportunité exceptionnelle. Et ceci au bénéfice de résidents locaux et de l’économie des Pyrénées Orientales, ce qui est très important pour le personnel de l’entreprise, qui possède un très fort attachement à son territoire. Françoise Delépine, qui gère toutes les relations avec la Fondation et membre «historique» du Comité d’Agrément de notre région, et Robert Sugranes, le délégué de site, sont des piliers de l’entreprise (Robert est aujourd’hui en retraite), reconnus pour leur engagement, et ils apportent non seulement leur énergie et leur enthousiasme au traitement des projets, mais aussi une crédibilité vis-à-vis de l’ensemble du personnel.

Nous participons bien évidemment à d’autres actions de mécénat, mais essentiellement dans le domaine artistique et sportif, et totalement à portée locale (théâtre de Perpignan, Festival Visa pour l’Image, Festival de Prades, USAP). Mais c’est dans le cadre de la Fondation de la 2ème Chance que les acteurs de l’entreprise se retrouvent le plus, car ils ont la chance de voir le résultat concret de leur implication, comme dans leur travail habituel. Nos relations avec la Fondation ont toujours été et restent excellentes tant avec le siège qu’avec les délégués. Perpignan a été le siège de la réunion des délégués de sites de la région Méditerranée en 2016, et nous en gardons tous un excellent souvenir, ainsi que la mémoire d’une équipe motivée et conviviale. Et nous espérons avoir la chance d’être à nouveau terre d’accueil d’un événement de la Fondation dans un avenir proche.

Nous restons et resterons un partenaire actif de la Fondation, et le souhait que j’émets est d’œuvrer pour que le ratio entre projets de création d’entreprise et projets de formation s’inverse au bénéfice de la création d’entreprise, et en particulier sur les Pyrénées Orientales où le manque criant n’est pas celui de personnes formées mais d’entreprises actives.

Un argument pour inciter d’autres entreprises à devenir partenaires de la Fondation de la 2ème Chance ?

Faire le bien autour de soi, participer au développement microéconomique de son environnement, tout en impliquant les salariés de l’entreprise dans le projet, collaborateurs et managers ensemble, n’est-ce pas une bonne façon de remplir à la fois une partie des missions sociétales de l’entreprise tout en développant l’esprit d’équipe autour de valeurs que tous partagent aisément ?

, , , , ,