Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Méditerranée du Futur, acte I.
La « Méditerranée du Futur » est une initiative de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). Le 21 novembre dernier l’Acte I a rassemblé à Marseille un millier de personnes représentant plusieurs pays riverains de la Méditerranée, reflétant ainsi la volonté politique de faire de la région PACA la vitrine des accords sur le climat et un leader du développement durable en Méditerranée.


Cet évènement pour « un engagement commun pour les accords sur le climat », rythmé de conférences et d’ateliers, a été l’occasion de rassembler des politiques, historiens, entrepreneurs, acteurs de développement et associatifs, français mais aussi libanais, tunisiens, marocains, espagnols, algériens, etc … pour dialoguer et approfondir les enjeux du développement durable et de la coopération en Méditerranée, proposer des solutions et formaliser des engagements.

C’est en tant qu’ONG de développement œuvrant pour l’environnement et installée près de Marseille depuis 40 ans que le GERES a participé, notamment dans l’Atelier sur « Changement climatique et opportunités économiques ». Le GERES partage en effet la conviction qu'il est nécessaire de fédérer les pays et acteurs du pourtour méditerranéen autour des problématiques de l’environnement et du changement climatique. Pour cela, la présence des ONG, des associations et des entreprises est cruciale et l’engagement politique doit être suivi de la mise en œuvre d’actions concrètes.

C’est pourquoi cette ONG espère voir les engagements de la Région PACA se concrétiser dans un plan climat ambitieux et exemplaire dont les contours ont été esquissés. Ce plan climat, annoncé pour le 8 décembre prochain, « pour une région propre, durable et innovante », comprendrait notamment la réduction de 25 % des émissions de gaz à effets de serre dans les transports, la préférence aux circuits courts et aux énergies renouvelables, un objectif de "zéro plastique" en Méditerranée à horizon 2030 et un accès aux financements facilité en Méditerranée pour permettre à chaque pays de se développer.

La Méditerranée, un territoire de prédilection pour le GERES

Le GERES accompagne le souhait exprimé par Renaud Muselier, Président de la Région PACA, d’une "Méditerranée propre et durable". L’espace méditerranéen a toujours été et reste une région d’activité privilégiée du GERES. L’ONG est née il y a 40 ans à Marseille, en Région PACA, et est intervenue pour la première fois à l'international au Maroc, en faisant dès 1982 de l’accès à l’électricité en zones rurales une priorité.

Aujourd’hui encore, le GERES agit au Maroc aux côtés de ses partenaires locaux pour accompagner la transition écologique des villes et des territoires. Depuis 2015, le GERES poursuit ainsi l’accompagnement de la Commune de Chefchaouen dans sa transition écologique. Les programmes de rénovation des hammams et de diffusion de fours FaranEco économes en énergie à l’échelle du pays participent aussi au développement de véritables filières économiques durables.

En France, le GERES intervient auprès des ménages de Provence-Alpes-Côte d’Azur pour une meilleure maîtrise de leurs consommations d’énergie et accompagne les acteurs économiques dans leur démarche de valorisation des déchets organiques.

Le GERES continuera à agir pour le développement durable de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et avec ses partenaires de coopération en Méditerranée, telle que la Région Tanger-Tétouan et d'autres territoires du pourtour méditerranéen.

, , , , ,