Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 7 juin 2021 - 13:58 - Mise à jour le 5 juillet 2021 - 16:45
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#CeuxQuiFont : interview d’Ericka Cogne, directrice générale de Télémaque

Bienvenue dans #CeuxQuiFont, le podcast de Carenews qui valorise les associations. « Ceux qui font », ce sont toutes celles et ceux qui veulent agir et être davantage solidaires. Depuis son canapé ou en extérieur, il y a beaucoup de manières de s’engager. Pour cet épisode, Louise Vignaud, journaliste, reçoit Ericka Cogne, la directrice générale de Télémaque. Télémaque est une association qui agit pour l'égalité des chances dans l'éducation en accompagnant des jeunes de milieux modestes dès le collège. Cet épisode est co-réalisé dans le cadre d'un partenariat média avec le festival Rock en Seine. En 2021, les combats menés par les associations sont plus pertinents, plus importants que jamais. Et Rock en Seine en a conscience ! Le festival consacrera donc trois semaines, de juin à août à la mise en lumière de trois associations déjà accueillies par le passé et dont le travail reste essentiel.

Ericka Cogne, directrice générale de l'association Télémaque
Ericka Cogne, directrice générale de l'association Télémaque

Créée en 2005, Télémaque naît de l’ambition de relancer l'ascenseur social en France. L’association, pionnière de l’égalité des chances dans l’éducation, accompagne des jeunes de milieu modeste du collège jusqu’au baccalauréat, par une solution de double mentorat entre l’établissement scolaire et le monde professionnel. 

Aujourd’hui, Télémaque développe son activité dans sept régions (Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Occitanie, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Pays de La Loire et Nouvelle-Aquitaine) et a déjà accompagné plus de 1 500 jeunes depuis 2005. La promesse de l’ascenseur social relancé et de l’accès aux études supérieures sont tenues, car 100 % des filleuls Télémaque de filière générale ont intégré l’enseignement supérieur après leur baccalauréat.

En co-construction avec le Gouvernement depuis plusieurs années pour travailler sur le mentorat, Télémaque fait partie d’un collectif sur le sujet, qui réunit les huit associations pionnières du mentorat en France. L’objectif est d’essaimer les dispositifs au-delà des associations pour accompagner 100 000 à 200 000 jeunes.

 

La mission de Télémaque : accompagner les jeunes par le double mentorat 

Le but de Télémaque est de mettre en relation un jeune avec deux mentors : un mentor de la société civile et un mentor d’établissement scolaire. Les mentors aident le jeune à ouvrir son champ des possibles. Télémaque crée, à terme, des rôles modèles pour démultiplier l’impact de l’association.

Concrètement, chaque jeune des établissements scolaires partenaires se voit présenter le programme Télémaque par ses professeurs. Celles et ceux qui sont intéressé·e·s peuvent rencontrer l'association avec leurs parents. Après un questionnaire de motivation, le jeune rencontre un mentor, sélectionné dans les entreprises et collectivités partenaires par Télémaque (mentor de la société civile). Chaque mois, mentors et jeunes se rejoignent pour des animations culturelles, sportives ou sociales (aller au musée, au restaurant, au théâtre, à Roland Garros, faire des randonnées). En complément de ce double mentorat, une aide financière est proposée au jeune pour s’équiper en informatique, en livres. 

Télémaque propose aussi des animations culturelles et pédagogiques collectivement et mensuellement aux filleuls pour développer leur confiance en soi. 

 

Un suivi individuel, tôt et durable  

L’accompagnement est efficace, car il est complet. Ericka Cogne souligne l’importance d’individualiser les accompagnements pour certains jeunes durant la période de construction qu’est l’adolescence. 

D’autres dispositifs existent, mais sont finalement complémentaires à Télémaque, pour apporter une solution à tous les jeunes : « Télémaque n’est pas la seule solution ; ce qui est important, c’est d’apporter la bonne solution au jeune au bon moment de son parcours (...). Il faut que la solution soit claire pour le jeune et pour ses parents, (...) et  qu’on arrive à avoir une intelligence collective au service de nos jeunes bénéficiaires », précise Ericka Cogne.

 

Comment aider l’association Télémaque ? 

Télémaque a souhaité lancer une dynamique complémentaire, avec une logique de franchise : « Télémaque inside ». Ainsi, des associations locales pourraient mettre en œuvre le programme Télémaque et deviendraient des franchisées. Si vous êtes une association souhaitant développer du mentorat sur votre territoire, vous pouvez contacter Télémaque. L’association a également toujours besoin : 

  • de salariés d’entreprises, si vous voulez devenir mentor
  • de professeurs, si votre établissement scolaire n’est pas encore partenaire et que vous souhaitez recommander des jeunes
  • de partenaires culturels
  • de collectifs d’entreprises. 

On dit souvent que « it takes a village to raise a child ». Finalement, c’est tout un écosystème à construire autour du jeune sur chacun des territoires » souligne Ericka Cogne, la directrice générale de Télémaque.


Retrouvez l’association Télémaque sur Facebook, Instagram, Twitter, ainsi que sur son site internet


#CeuxQuiFont
Cet épisode est co-réalisé dans le cadre d'un partenariat média avec le festival Rock en Seine. En 2021, les combats menés par les associations sont plus pertinents, plus importants que jamais. Et Rock en Seine en a conscience ! Le festival consacrera donc trois semaines, de juin à août à la mise en lumière de trois associations déjà accueillies par le passé et dont le travail reste essentiel.

Tous les épisodes : 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer