Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 16 février 2022 - 17:00 - Mise à jour le 24 mars 2022 - 14:36
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Shu Zhang, Pandobac : « Tant que les entreprises n’auront pas d’obligations, elles feront les choses en surface ou du greenwashing »

Pour ce septième épisode de la sixième saison de Changer La Norme, Flavie Deprez s’intéresse à la question des emballages en plastique à usage unique et du conditionnement dans le secteur de la restauration. Elle reçoit Shu Zhang, cofondatrice de Pandobac, une solution de bacs réutilisables à destination des fournisseurs.

Shu Zhang, Pandobac : « Tant que les entreprises n’auront pas d’obligations, elles feront les choses en surface ou du greenwashing »
Shu Zhang, Pandobac : « Tant que les entreprises n’auront pas d’obligations, elles feront les choses en surface ou du greenwashing »

Flavie Deprez reçoit la cofondatrice de Pandobac, Shu Zhang.

 

Depuis 2018, cette startup propose aux restaurateurs et à leurs fournisseurs une solution de bacs réutilisables. 

Le parcours de Shu Zhang n’est pas classique. Ingénieure de formation, elle décide finalement de se convertir pour ouvrir son restaurant en 2014 : « C’est dans ce restaurant que j’ai très mal vécu la gestion de mes emballages. » De cette expérience née alors l’idée de Pandobac. Ne voulant pas « reproduire les mêmes erreurs » qu’elles avaient pu faire avec son restaurant, elle décide notamment de s’associer avec Roch, un profil ingénieur et Anaïs, un profil commercial. 

Créée en 2018, Pandobac est une startup qui propose une solution d’emballages réemployables pour les restaurateurs, et surtout, leurs fournisseurs. Le but ? Réduire les emballages à usage unique. 

 

Des bacs IKEA au centre de lavage

 

L’aventure commence véritablement après une « enquête » auprès des restaurateurs et des fournisseurs, après laquelle les trois associés entreprennent une phase d’essai à échelle humaine. Un grossiste du marché Rungis accepte de « jouer le jeu » avec, pour débuter, des bacs achetés chez IKEA. Un mois et demi après, « les retours étaient vraiment incroyables » et les premiers clients se font apercevoir. 

 

Pandobac, est avant tout une solution logistique. Pour passer à plus grande échelle, il a fallu concevoir un parc de bacs réutilisables et investir pour créer un centre de lavage au cœur du marché. 

 

Une trentaine de partenaires

 

Des emprunts bancaires et une levée de fonds plus tard, Pandobac est en « grosse croissance ». Elle compte aujourd'hui sur une trentaine de fournisseurs partenaires, « de l’entreprise familiale à la multinationale ». Les coûts de la solution sont supportés par les fournisseurs, comme c’est le cas pour les emballages classiques : « On est sur le même coût que celui des emballages jetables. » Côté logistique, le fournisseur récupère les bacs vides lorsqu’il livre les nouveaux produits. « L’idée est d’optimiser au maximum les trajets. »

 

L’objectif pour les équipes de Pandobac est d’avoir une présence sur l’ensemble du territoire Français d'ici à 2022. En effet, pour Shu Zhang, si les consommateurs ont pris conscience des enjeux environnementaux et sociaux de notre époque, ce sont les entreprises qui ont un véritable impact à grande échelle :

 

Il faut plus d’obligations, de lois, de réglementations pour faire bouger plus vite les entreprises dans la transition et ne pas compter uniquement sur les consommateurs. Tant que les entreprises n’auront pas d’obligations, elles feront les choses en surface ou du greenwashing. »

 

*Changer La Norme est un podcast soutenu par la Fondation Entreprendre.

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer