Aller au contenu principal
Par Fondation groupe EDF - Publié le 10 juin 2021 - 11:25 - Mise à jour le 10 juin 2021 - 11:25
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Découvrez les lauréats du Prix des e.n.g.a.g.é.e.s : focus sur Esp'Errance et sa bagagerie solidaire

Depuis cinq ans, la Fondation groupe EDF valorise l’engagement bénévole des collaborateurs du groupe EDF, en apportant un soutien financier aux associations dans lesquelles ils œuvrent. Cette année, le Prix des e.n.g.a.g.é.e.s va récompenser les associations de collaborateurs à hauteur de 2 000 euros. Les 200 lauréats ont été annoncés le 1er juin après délibération des jurys régionaux. Aujourd'hui, le concours entre dans sa deuxième phase : 40 associations (choisies par les jurys) sont soumises au vote des salariés. Les 20 structures qui recevront le plus de votes remporteront 1 000 euros supplémentaires. Les résultats du vote seront annoncés le 30 juin 2021. Focus sur un des lauréats en lice : l'association Esp'Errance, à Marseille.

Découvrez les lauréats du Prix des e.n.g.a.g.é.e.s : focus sur Esp'Errance et sa bagagerie solidaire. Crédit photo : Esp'Errance
Découvrez les lauréats du Prix des e.n.g.a.g.é.e.s : focus sur Esp'Errance et sa bagagerie solidaire. Crédit photo : Esp'Errance

Une bagagerie solidaire, mais pas que

Esp'Errance est une association marseillaise créée en 2008 par trois bénévoles du SAMU Social de la Croix-Rouge de Marseille qui cherchaient à trouver d'autres moyens de répondre aux besoins des personnes en situations d’errance.

La mission première de l'association est de mettre à disposition 44 casiers aux personnes sans domicile fixe de Marseille. Une permanence est assurée le matin, de 7h à 9h30, afin de permettre aux bénéficiaires de laisser leurs affaires pour la journée et faire leur toilette. Une deuxième permanence est proposée en fin de journée.

« On n'est pas une consigne de gare », explique Cédric Uselle, trésorier de l'association et le salarié EDF de la Direction du Parc Nucléaire et Thermique qui a soumis le dossier de l'association pour le Prix des e.n.g.a.g.é.e.s. 2021. La permanence est un prétexte pour échanger, offrir un moment de recueil et d'apaisement autour d'un café. « On est à l'écoute », ajoute-t-il.

Esp'errance

Par ailleurs, l'association met des ordinateurs à disposition des bénéficiaires afin qu'ils se connectent à des coffres-forts numériques pour préserver leurs informations personnelles et les copies de leurs papiers d'identité. Les bénévoles proposent également de l'aide numérique pour des démarches administratives faciles.

Enfin, une à deux fois par semaine, Esp'errance propose des ateliers artistiques, allant de la poterie, la peinture au théâtre. Ces ateliers, qui réunissent cinq à six personnes, sont ouverts à tous et visent à favoriser le lâcher prise et la sociabilisation. « Ils ne sont pas créés pour cela mais on se rend compte qu'ils sont une étape avant de rentrer en foyer », remarque Cédric Uselle.

Le prix des e.n.g.a.g.é.e.s, un coup de pouce pour des projets d'agrandissement

Cédric Uselle a déjà un peu d'expérience avec les appels à projets de la Fondation groupe EDF. Il y a deux ans, il avait fait une demande pour la bagagerie via le projet GHOOD, que l'association avait déjà remporté. Il avait découvert les actions de la fondation grâce à la course à pied, avec sa participation à une course en faveur de Vision du Monde à Marseille.

Cette année, le prix servira à financer plusieurs projets de l'association. D'un côté, la partie artistique, car l'association organise des sorties en marge des ateliers et souhaiterait pouvoir élargir les choix d'événements proposés à des programmations payantes ou pouvoir organiser le transport des bénéficiaires. Elle doit également investir dans du matériel varié pour assurer la bonne tenue des ateliers.

Le deuxième projet est un déménagement. En effet, l'association aimerait disposer d'un plus grand nombre de casiers et également proposer des temps réservés aux femmes pour la bagagerie. « Les femmes SDF se cachent, elles sont confrontées à des violences et parfois elles préfèrent pouvoir parler à d'autres femmes », explique Cédric Uselle.

Un engagement pour les autres avant tout

Cédric Uselle, qui reste en général discret sur sa vie privée au travail, a tout de même prévu de lancer une communication auprès son réseau interne, à ses collègues et à son comité de direction, en espérant que cela fasse boule de neige. Il espère notamment apparaître avec cette action dans la newsletter interne où sont partagés certains des faits marquants des collaborateurs.

« Je le fais parce que ce n'est pas pour moi, c'est pour l'association. »

Esp'Errance, il y est entré par hasard il y a environ trois ans, au détour d'un apéritif hivernal où on le convainc de s'impliquer dans un projet d'ateliers de course à pied avec les bénéficiaires de la bagagerie. L'objectif : préparer les bénéficiaires à courir les 10 km de Marseille. Au final, le projet les amènera à participer à la prestigieuse course Marseille-Cassis. Les bénéficiaires, à travers ce projet, ont retrouvé une hygiène de vie, une confiance en eux. Lors des courses, ils étaient considérés comme des coureurs à part entière, ce qui leur a apporté des opportunités de travail et les a sortis de Marseille, et de la rue. « Le bénévolat me permet de remettre mes priorités en place, de prendre du recul », explique Cédric Uselle.

« J'y reçois des sourires, des remerciements. Nos bénéficiaires sont des personnes qui n'ont rien mais qui donnent aux autres. »

Esp'errance

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer