Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[SOLITUDE][LIVRE] « Rompre les solitudes », tour d'horizon du phénomène

[SOLITUDE][LIVRE] « Rompre les solitudes », tour d'horizon du phénomène
Toute l'actualité des parutions concernant la solidarité, les associations ou le mécénat est sur Carenews. Lorsqu'un livre interpelle la rédaction, vous pouvez en retrouver le compte rendu sur le site. Cette fois-ci, à l'occasion de la semaine thématique sur la solitude, c'est « Rompre les solitudes. Être attentif, écouter, accompagner » qui a interpellé Carenews. Cet ouvrage, collectif élaboré sous l'égide de l'association Astrée et paru chez MA éditions, fait le point sur cette notion complexe.



 

 

Un tour d'horizon éclectique de l'état de la solitude en France

 

Une préface du Docteur Boris Cyrulnik et un texte inédit d'Anne Roumanoff inaugurent les contributions de qualité d'intervenants de divers horizons. Cet ouvrage collectif se compose de 15 chapitres à propos de thèmes aussi variés que surprenants : « solitude et génétique », par exemple. Mais la réflexion demeure importante sur des thèmes classiques : le lien entre l'absence de solitude au travail et la performance, le lien entre le bien-être dans le climat scolaire et les résultats...

 

D'autre part, le livre conduit par Astrée allie des considérations très pratiques, « comment aménager les locaux ? », « comment gérer le télétravail ? », à d'autres plus générales relatives à l'écoute, la bienveillance, la solidarité au quotidien... en passant même par des réflexions métaphysiques émaillées de nombreuses citations. Il propose ensuite des solutions intelligentes parmi lesquelles le constat que les pratiques associatives réduisent le risque de solitude, ou que l'habitat générationnel a également fait ses preuves, tout comme le décloisonnement et l'empowerment aussi. Colocation, covoiturage, échanges de bons services (jardinage, bricolage), les garages solidaires, l'échanges des savoirs... Les solutions ne manquent pas.

 

Le livre est un beau et efficace tour d'horizon, par Astrée, association qui œuvre justement à rompre les solitudes, de l'état de ce phénomène en France.

 

Qu'est ce que la solitude ?

 

Repartant de l'étymologie, et de la définition latine, nous pouvons dire que solitudino signifie « lieu désert », « vie isolée ». C'est une notion aussi bien géographique que sociale, et c'est surtout un sentiment universel et philosophique : misanthrope, mystique, explorateur, beaucoup de figures portent en elles la solitude. À ce titre, ce qui est abordé dans ce livre, et qui est un très bon point, c'est la revalorisation de la notion de solitude : « être seul, c'est être soi, rien d'autre »*1. « La solitude est l'infirmerie des âmes blessées » comme l'écrit le Docteur Boris Cyrulnik. Et Reggiani de chanter :

 

Pour avoir si souvent dormi
Avec ma solitude
Je m'en suis fait presqu'une amie
Une douce habitude
Ell' ne me quitte pas d'un pas
Fidèle comme une ombre
Elle m'a suivi ça et là
Aux quatre coins du monde
Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude*2
 

La solitude est plus subjective que l'isolement. Même en compagnie, on peut se sentir seul. « La solitude la plus affreuse est celle que l'on trouve au milieu de la foule »*3. L'isolement objectif entre dans le cadre des diverses études qui sont menées en France. Ainsi, 12 % des français (contre 9 % en 2010) sont objectivement isolés selon une étude de la Fondation de France, et 30 % se disent, subjectivement, isolés... Les personnes objectivement isolées sont celles qui ont moins de 5 contacts significatifs par mois. Les critères sont : la fréquence des rapports sociaux mais aussi leur qualité (personne significative, contact de visu ou téléphonique,...). Ces chiffres permettent d'assurer que ce n'est pas un problème marginal du tout.

 

Il existe donc différentes formes de solitude et d'isolement, subies ou choisies, réelles ou ressenties. Quel que soit le cas de figure, il importe de se pencher sérieusement sur cette problématique pour y remédier rapidement dans l'intérêt général.

 

Un enjeu universel et contemporain

 

Enfants, adolescents, personnes âgées, migrants, mères, chefs d'entreprise, sans-abri, salariés, personnes endeuillées, malades, en situation de handicap, pauvres, prisonniers, malades mentaux... La solitude est un thème universel qui n'épargne personne. Personne n'est à l'abri de certains facteurs aggravants comme la maladie, mais aussi des choses plus politiques comme la méfiance envers autrui et le repli sur soi, ou plus psychologiques : l'autocensure.

 

C'est également un problème en accord avec nos temps contemporains qui se composent d'une société de la déliaison, une société malade du lien où la connexion est nouveau modèle de sociabilité...ou de solitude. Les réseaux sociaux ne sont pas vraiment un palliatif à l'isolement, ils se cumulent aux relations réelles, parfois d'une mauvaise façon. Ils peuvent créer un phénomène au nom frappant qu'on peut appeler une « solitude de masse ». Le monde est rempli de « solitudes silencieuses » et il faut combattre « les nouveaux problèmes créés par nos fantastiques progrès ».

 

En conclusion

 

Ce livre tout entier est donc une formation, aux chiffres, à l'écoute et à l'accompagnement proposée par Astrée pour savoir écouter et rompre la solitude. En gardant à l'esprit que chaque personne soutenue peut à son tour, plus tard, apporter son soutien aux autres, surtout en commençant à lutter contre l'isolement dès l'école, un peu à la manière de l'adage hugolien : « chaque enfant qu'on enseigne est un homme qu'on gagne »...*4

 

 

*1 André Comte-Sponville, L'Amour la solitude, Albin Michel, 2000.

*2 Georges Moustaki, Ma Solitude, 1969.

*3 Adolphe d'Houdetot.

*4 Victor Hugo, Écrit après la visite d'un bagne in Les Quatre vents de l'esprit, 1881.

 

, , ,