Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 5 février 2021 - 09:03 - Mise à jour le 16 février 2021 - 13:45
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Comment contribuer à plus de lien social près de chez vous ?

Après presque un an à enchaîner confinements et couvre-feux, nos vies peuvent paraître limitées aux alentours de nos écrans d'ordinateur ou de téléphone. Cependant, il est possible à travers quelques actions simples de participer au renforcement du lien social dans son quartier grâce à de nombreuses initiatives portées par des entreprises sociales, associations ou collectivités engagées pour le vivre-ensemble.

Comment contribuer à plus de lien social près de chez vous ? Crédit photo : iStock
Comment contribuer à plus de lien social près de chez vous ? Crédit photo : iStock

Voici 3 pistes à tester et soutenir près de chez vous : 

 

  • Apporter son soutien aux personnes âgées

Plus d’une personne de plus de 60 ans sur trois ne sort pas de chez elle tous les jours et 900 000 personnes de cette tranche d'âge n'ont de liens ni familiaux ni amicaux, selon l'association les Petits Frères des pauvres. Afin de recréer des liens entre ces personnes et leur environnement, le programme de volontariat Paris en Compagnie, mis en place avec le soutien de la Mairie de Paris, permet à des bénévoles de s'engager à accompagner des seniors de leur quartier lors de leurs déplacements de proximité, à pied ou en transports en commun : promenades, courses ou rendez-vous médicaux.

De leur côté, les associations Unis-Cité, Siel Bleu et Le Social Bar ont lancé un projet intergénérationnel visant à combattre le syndrome de glissement touchant les personnes âgées. Des jeunes en Service Civique chez Unis-Cité sont ainsi formés et accompagnés par des professionnels de l’association Siel Bleu et du Social Bar pour co-animer des séances d’activité physique adaptée et de jeux chaque semaine en EHPAD. Ce programme invite ainsi les seniors et des jeunes retraités à se rencontrer et adopter des comportements plus sains.

 

  • Égayer les vacances scolaires des enfants

Bien que les écoles soient encore ouvertes, la limitation des activités des enfants et les confinements passés ne sont pas sans conséquence, notamment pour ceux en difficulté d'apprentissage, en situation précaire, de handicap ou avec un accès limité au numérique. Les vacances scolaires approchant, il est important de leur donner une occasion de se dépenser et de s'ouvrir l'esprit.

Ainsi, les candidatures sont ouvertes pour devenir bénévole pour l'association L'ENVOL, qui met en place des programmes adaptés pour les jeunes malades de 6 à 25 ans et leur famille afin de mieux vivre et d'être moins isolés, pendant et après la maladie. En tant qu'animateur ou encadrant d'activités, en visio ou en présentiel, les bénévoles imaginent, préparent puis animent les activités qui vont occuper les enfants chaque demi-journée et chaque soirée lors des séjours organisés par l'association.

 

  • Consommer dans des entreprises qui emploient des personnes en situation de handicap

Le taux de chômage chez les travailleurs handicapés est au-dessus de la moyenne et les personnes en situation de handicap restent au chômage en moyenne 883 jours avant de retrouver un emploi. Ainsi, soutenir les entreprises qui choisissent de les employer en majorité contribue fortement au lien social.

Vous pouvez ainsi vous rendre à la pâtisserie L’Atelier à Nantes, conçue par l’association Handicap Travail Solidarité, où l'on récupère les invendus de pains, fruits et légumes du Carrefour installé dans le même centre commercial pour les faire cuisiner et vendre par une équipe composée de 15 personnes en situation de handicap. A Rennes ou à Paris, vous pouvez commander vos repas chez Café Joyeux, une entreprise de restauration rapide qui emploie des personnes atteintes de trisomie 21 ou autistes.

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer