Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 9 avril 2021 - 11:47 - Mise à jour le 23 avril 2021 - 12:36
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Comment lutter contre le chômage avec l'insertion professionnelle ?

Favoriser l'emploi et l'insertion professionnelle n'est pas une tâche facile. Aux causes déjà connues du chômage et de l'éloignement du monde du travail tels les discriminations, le manque de qualifications et l'exclusion sociale due à des circonstances de vie difficiles, s'ajoute aujourd'hui la crise économique et sanitaire. Toutefois, de nombreuses structures, entreprises comme associations, sont mobilisées tous les jours pour offrir aux personnes sans activité un chemin vers l’emploi. Voici un panorama des initiatives disponibles aujourd’hui.

Crédit photo : Istock
Crédit photo : Istock

L'insertion en quelques mots

Le terme d'insertion ne doit pas être confondu avec "réinsertion", qui est désormais uniquement utilisé en cas de sortie de prison. L’insertion professionnelle concerne les actions mises en place pour venir en aide aux personnes dites éloignées de l’emploi : chômeurs de longue durée, personnes bénéficiaires des minimas sociaux, jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté, travailleurs en situation de handicap, etc. Il s'agit d'un parcours pouvant allier formation certifiante, accompagnement aux droits et aide à la définition du projet professionnel (dont aide à la création d'entreprise).

L'insertion par l'activité économique

Elle a pour finalité l’insertion sociale et professionnelle des personnes exclues du marché du travail. En France, il existe 4 types de conventionnement octroyés par l'Etat, qui s'accompagnent de financements publics de l’Etat et des collectivités : l’entreprise d’insertion, l'entreprise de travail temporaire d’insertion, l’atelier-chantier d’insertion et les associations intermédiaires.

Les personnes participant à ces parcours sont embauchées sous un contrat de travail de droit commun, à temps plein ou à temps partiel selon le dispositif, pour une durée allant jusqu'à 2 ans. Elles sont intégrées à une équipe encadrée par du personnel spécifiquement formé pour ces publics et bénéficient en parallèle d’un accompagnement socioprofessionnel pour élaborer leur projet professionnel.

Se former à la recherche d'emploi

Le taux de chômage des jeunes de moins de 35 ans est une préoccupation particulière des acteurs de l’insertion. Même diplômés, il reste aujourd'hui difficile pour des jeunes avec peu d'expérience de trouver un emploi durable. Ainsi, de nombreux programmes se sont créés partout en France afin de pouvoir donner un coup de pouce aux jeunes qui, avec ou sans qualifications, peinent à intégrer le monde du travail aujourd’hui. Les missions locales s'occupent ainsi de mettre en lien des jeunes dès l'âge de 15 ans avec les entreprises de leurs territoires et les aider à se former. Les écoles de la deuxième chance permettent à ceux qui ont décroché de reprendre le chemin de la formation. De nombreuses associations telles que Mozaïk RH ou ARELI Emergence luttent pour aider les jeunes à surmonter les discriminations dont ils sont victimes.

L'entrepreneuriat, une forme d'emploi puissante

Souvent oublié, car il implique une grande prise de risque, l'entrepreneuriat est un levier d'emploi au même titre que l'accès à l'emploi salarié. De nombreuses structures telles que les BGE ou l'ADIE ont été créées afin d'accompagner celles et ceux qui souhaitent monter leur entreprise en leur donnant les outils nécessaires pour construire un projet durable qui lui-même pourra être, à terme, créateur d’emploi à son tour. De la définition d'une idée viable à l'élaboration d'un business plan en passant par la recherche de financements, ces dispositifs permettent à des milliers de personnes chaque année, quelque soit leur niveau de qualification, de mettre sur pied des projets créateurs de revenus, d'activité économique mais également d'épanouissement personnel.

Fermer
Fermer