Aller au contenu principal
Par Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires - Publié le 11 mars 2020 - 11:00 - Mise à jour le 11 mars 2020 - 11:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Record battu pour les dons au SIA !

Pour la première fois au Salon international de l’agriculture (SIA), SOLAAL a organisé un Challenge de la solidarité, en partenariat avec deux de ses membres, la FNSEA et Comexposium, organisateur du Salon.

Pour la première fois au Salon international de l’agriculture (SIA), SOLAAL a organisé un Challenge de la solidarité, en partenariat avec deux de ses membres, la FNSEA et Comexposium, organisateur du Salon.

Les exposants mais aussi les agriculteurs de toute la France étaient invités, du 22 février au 1er mars 2020, à donner des produits à destination des associations d’aide alimentaire. L’ensemble des dons réalisés en France atteint plus de 34 tonnes, pendant cette période

La mobilisation a été impressionnante puisque, sur le Salon lui-même, ce sont 2,6 tonnes de produits qui ont été données aux Banques alimentaires et aux Restos du cœur, via SOLAAL.

Cette solidarité s’est illustrée par une chaîne du don, réalisée avec une soixantaine de personnes, agriculteurs, bénévoles associatifs, exposants, qui se sont passés les colis de produits de mains en mains dans une allée du Salon.

SOLAAL a également organisé une conférence en présence de son parrain, le député Guillaume Garot qui a présenté, outre les dernières avancées législatives en termes de lutte contre le gaspillage alimentaire, les chantiers à venir. En effet, « il reste des champs à labourer » notamment en termes d’éducation dans les établissements scolaires car cela peine à se mettre en place.

Angélique Delahaye, présidente de SOLAAL, a ensuite expliqué comment « le don est aussi l’occasion d’un moment de partage entre les agriculteurs-donateurs et les représentants des associations d’aide alimentaire ». Le témoignage d’Antoine Helleboid, maraîcher en Hauts-de-France, a illustré ce fait : « quand les Restos du cœur arrivent, ils sont heureux et c’est contagieux ! Ils m’expliquent que leurs bénéficiaires raffolent de mes courgettes et j’ai le sentiment d’avoir été utile ». Pour Pierre Beaujean, maraîcher en Pays-de-la-Loire, qui accueille le Jardin de Cocagne angevin depuis plusieurs années pour de la cueillette sur son exploitation, c’est « une rencontre riche en échanges et dans la convivialité, que j’ai envie de partager avec d’autres agriculteurs pour les convaincre de donner ».

Du côté associatif, Guillaume Chabin, de Revivre Ile-de-France, apprécie le « circuit court des dons de produits frais et de saison » du maraîcher Pierre Bot (Ferme Trubuil), chez qui il se rend régulièrement. « C’est l’occasion de lui préciser que ses produits sont destinés à des familles proches de son exploitation, sous la forme de paniers et avec des fiches recettes ». Christian Becuwe, président de la Banque alimentaire de la Somme, se réjouit que les agriculteurs se tournent de plus en plus spontanément vers les associations pour donner.

Eric Birlouez a apporté son regard de sociologue, et démontré comment le don est créateur de lien social. « Les sociétés ont construit leur stabilité sur le don, créateur de lien socialAvec SOLAAL, le don permet la rencontre entre deux mondes, l’agriculture et la société, dont le lien s’est distendu. Le don constitue un des moyens de restaurer de ce lien. Ce que montre SOLAAL, c’est que la nature profonde des agriculteurs, ce n’est pas l’appât du gain mais de l’appât du don ».

Le thème du Salon international de l’agriculture était « L’agriculture vous tend les bras ! ». Contrat rempli avec des agriculteurs qui ont montré, grâce à leur générosité, qu’ils accueillent leurs concitoyens les plus démunis à bras ouverts.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer