Aller au contenu principal
Par Fondation groupe EDF - Publié le 29 janvier 2020 - 14:43 - Mise à jour le 10 février 2020 - 17:52
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

ViensVoirMonTaf lance son application mobile pour les stagiaires de 3e issus de REP+

Mercredi 22 janvier, la Fondation groupe EDF accueillait la soirée de lancement de la nouvelle application de l'association ViensVoirMonTaf, association qu’elle soutient depuis ses débuts. Cette application mobile a été créée pour donner aux élèves de 3e issus du Réseau d’Education Prioritaire tous les outils et conseils nécessaires pour obtenir leur stage d'observation et s'assurer qu'il se passe dans les meilleures conditions. Partenaires, élèves bénéficiaires et salariés EDF tuteurs se sont donc réunis pour célébrer ensemble cette nouvelle étape dans le développement national de l'association créée en 2015.

ViensVoirMonTaf lance son application mobile pour les stagiaires de 3e issus de REP+. Crédit photo : Grégory Brandel – Fondation groupe EDF

Tout à portée de main pour réussir son stage 

Comment préparer son entretien d'embauche ? Comment préparer son itinéraire vers son nouveau lieu de travail dans un quartier inconnu ? Quelle tenue porter le premier jour de stage ? Comment récolter les informations à inscrire dans son rapport de stage ? Voici quelques exemples des questions auxquelles l'application mobile ViensVoirMonTaf cherche à répondre. À travers des checklists, des vidéos et des tutoriels, l'application, gratuite, décompose chaque étape du processus d'obtention de stage et se présente comme un assistant virtuel pour aider les collégien·ne·s à avoir les bons réflexes et comportements durant leur stage.

« L'application a été conçue avec l'Éducation nationale et des professeurs qui travaillent avec nous bénévolement depuis le début du projet. Il n'était pas question de le faire sans eux, en particulier pour le rapport de stage qui est un enjeu scolaire important parce qu'il compte pour le brevet », raconte David Marchand, le directeur de l'association. C'est ainsi qu'est née la fonctionnalité phare de l'application, le générateur de trame de rapport de stage. « Il n'est pas question pour nous de nous substituer à l'élève. On l'encourage pendant sa semaine de stage à prendre des notes avec l'application pendant le stage. C'est à partir de ces notes qu'elle va générer un rapport de stage structuré, avec des conseils de rédaction pour que ce soit un exercice d'autonomisation de l'élève », explique-t-il.

Mohamed, élève de 3e qui partageait son expérience sur scène après une semaine passée en stage chez une designeuse, admet que l'écriture de son rapport aurait été facilitée avec cet outil. « Quand on a une feuille c'est compliqué, on doit la trimballer... Là c'est sur le téléphone, on a tout ce qu'il faut, il suffit juste d'écrire ce qu'on a fait dans la journée. Pour les personnes de REP+, c'est super », dit-il.

Un accompagnement renforcé pour les jeunes sans réseau

Cette application vient compléter l'accompagnement offert par ViensVoirMonTaf depuis 2015 : la mise en relation avec des professionnels via une plateforme en ligne, des ateliers de coaching dans les collèges pour identifier les freins des jeunes à postuler à des stages hors de leur champ de connaissances. « Avec toutes ces connaissances, on s'est dit qu'il fallait essayer de les transmettre le plus largement possible partout en France, d'où l'idée d'être présents sur leurs téléphone via cette application mobile » se souvient David Marchand. « Plus de 80 % des collégiens sont équipés d'un smartphone, y compris dans l'éducation prioritaire, c'est donc l'endroit où être pour leur donner des conseils.»

La Fondation groupe EDF, partenaire de la première heure de l'association ViensVoirMonTaf, est le principal financeur de cette application. « C'est un grand plaisir de voir grandir ViensVoirMonTaf, qui était venu nous voir tout au début avec un petit projet d'accompagner 300 jeunes », se réjouit Laurence Lamy, déléguée générale de la Fondation groupe EDF. Ce nouveau développement de l'association est important pour s'attaquer aux causes du problème de l'orientation des jeunes. « En matière d'égalité des chances, le diable est dans les détails. Le diplôme n'est pas la voie exclusive de la mobilité sociale et c'est notre vocation en tant que financeurs de prendre le risque de soutenir l'innovation sociale.»

Cet engagement pour le futur des jeunes collégiens se retrouve d'ailleurs au sein du groupe EDF dans son ensemble, qui souhaite accueillir 2 000 de stagiaires de 3e issus de l'éducation prioritaire. La fondation en a elle-même accueilli quatre cette année. Alexandre Perra, directeur exécutif du groupe EDF, qui va accueillir 16 stagiaires en février. Il prévoit déjà d'en recevoir 40 en 2021. « Le stage de 3e est très important. C'est une fenêtre qui s'ouvre sur un monde qui n'est pas le sien, dit-il. C'est important pour EDF car nous sommes l'entreprise des Français·e·s. Nous sommes partout, autant dans les vallées que dans les quartiers.»

Un impact décuplé

ViensVoirMonTaf entre avec cette application dans une nouvelle phase de son développement, avec des ambitions de couverture nationale renforcées. C'est d'ailleurs pour cela que l'association est lauréate de la Fondation La France s'engage dont le président, François Hollande, était l'invité d'honneur de la soirée de lancement. Il n'a pas manqué de souligner l'impact qu'a déjà l'association depuis bientôt cinq ans. « Ne pas trouver de stage de 3e, c'est être privé de diversification de ses goûts, de ses choix, et surtout d'opportunités. Aller dans une entreprise, c'est aussi une rencontre », remarqua-t-il. « Cette initiative n'en est qu'à son début. Cette application montre que le numérique peut permettre de créer de la confiance. »

Crédit photo : Grégory Brandel – Fondation groupe EDF

L'enjeu est de taille pour ViensVoirMonTaf : il y a chaque année 130 000 élèves de 3e de l'éducation prioritaire en France et autant de stages à trouver. « L'application mobile est une manière d'essayer de tous les atteindre et multiplier notre impact. Pour 2020, la saison de stages touche à sa fin fin février, c'est donc aujourd'hui une expérience pilote,on ne se donne pas d'objectif chiffré de téléchargements », explique David Marchand. Mais l'ambition est forte pour l'année prochaine car il s'agit de la seule dédiée uniquement aux 3e.

« La saison prochaine va commencer en novembre. On aura beaucoup enrichi l’application en contenus, notamment des tutoriels et des vidéos faits avec les élèves, et on espère 10 000 téléchargements. »

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer