Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[CHIFFRE] Pour 80% des PME et ETI, la responsabilité dépasse l'aspect économique

[CHIFFRE] Pour 80% des PME et ETI, la responsabilité dépasse l'aspect économique
Le 14 mars 2018, une enquête, publiée par Bpifrance Le Lab, auprès de plus de 1 000 dirigeants de PME et ETI, révèle qu'une " grande majorité d’entre eux [80 %] sont convaincus de l’intérêt économique de la RSE (responsabilité sociale de l’entreprise). " Ils privilégient toutefois l’axe social par rapport à l’axe environnemental.


 

 

Le sentiment de responsabilité, la vie sociale et la protection de l’environnement, plus forts que l'aspect économique ?
 

" La moitié des dirigeants déclare mener une démarche de RSE (responsabilité sociale de l’entreprise), tandis qu’un quart a mis en place un plan d’actions à moyen ou long terme. Deux-tiers des démarches ont été initiées au cours des cinq dernières années ", dévoile l'enquête de Bpifrance Le Lab.
 

Les plus impliqués dans la politique RSE sont en majorité les PME et ETI, plutôt que les TPE


La RSE est plus développée dans les entreprises d'une certaine taille (type PME ou ETI), autrement, elle peut devenir " une nouvelle source de contraintes administratives " si la structure de l'entreprise n'est pas adaptée. Les chiffres soulignent ce fossé avec 38 % des ETI (entreprise de taille intermédiaire) qui font un bilan carbone, contre 8 % des TPE (très petite entreprise), et 49 % des ETI qui ont obtenu une certification environnementale contre 11 % des TPE.
 

L'axe social privilégié par rapport à l’axe environnemental
 

82 % des répondants, soit 1154 dirigeants, déclarent avoir une politique de rémunération identique hommes/femmes. Ils sont 67 % à veiller à l’équilibre vie professionnelle/vie privée de leurs collaborateurs, et seulement 35 % à appliquer la règle de la parité au niveau de la direction. Enfin, moins d’une entreprise sur cinq a adopté l’écoconception pour ses produits, selon l'enquête.

 

Source : BPI France

 

, , , ,