Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[Villeneuve-Saint-Georges] Quand des yourtes font bouger les quartiers

[Villeneuve-Saint-Georges] Quand des yourtes font bouger les quartiers
Depuis plusieurs années, le cirque des « Frères Kazamaroffs » vient régulièrement poser ses yourtes au pied des immeubles, dans les quartiers de Villeneuve-Saint-Georges, en région parisienne. Au cours des activités proposées à tous les publics, des envies naissent, des barrières tombent, des liens se nouent… Et c’est la ville toute entière qui se sent des fourmis dans les pieds.


Pour un peu, cela ne les étonnerait plus… Une fois par trimestre depuis 4 ans, pour une semaine, les habitants de 4 quartiers de Villeneuve-Saint-Georges, en région parisienne, voient revenir les yourtes au pied de leurs immeubles. Au début, il n’y en avait qu’une. Une petite yourte mongol « traditionnelle » d’une cinquantaine de places. À l’intérieur, ils pouvaient participer à des débats, des jeux, des ateliers artistiques… Et puis, il y a 2 ans, une deuxième yourte est apparue à ses côtés. Plus moderne et surtout bien plus grande : 120 places, 10 mètres de diamètres et 5 mètres de haut. A l’intérieur, les ateliers prennent leurs aises et on peut assister à de « vrais » spectacles, dont une représentation de cirque, réunissant pour clôturer la semaine, professionnels et enfants du quartier.

> Les yourtes rassemblent de nouveaux publics

« Ce sont moins les activités proposées que les yourtes elles-mêmes qui créent un déclic, explique Founémoussou Touré, Directrice du Centre Social « Asphalte » de Villeneuve-Saint-Georges. Elles intriguent les gens qui, un moment ou un autre, se décident à en franchir les portes. Elles permettent ainsi de toucher – et de faire se rencontrer – de nouveaux publics, ne participant pas d’ordinaire aux actions des associations ni à celles de la commune. Des enfants participent pour la première fois à nos activités, leurs familles se rencontrent en venant voir les spectacles ou les expositions de fin d’atelier et quand le café-jeunes mensuel du Service municipal jeunesse se tient sous la yourte, il attire plus de monde. »

> À la recherche de la ville idéale

C’est une troupe de cirque au nom évocateur, Les Frères Kazamaroffs, qui a l’idée de l’opération. Baptisée « Des yourtes dans ma ville », elle doit aussi son succès à la qualité des programmes proposés. Ainsi, du 3 au 7 avril 2017, dans le quartier Le Bois Matar, se sont succédés, en plus des 4 heures quotidiennes d’atelier-cirque, deux après-midi jeux de sociétés, deux ateliers transport et réparation de vélos, un tournoi de jeux vidéo, une initiation au yoga, un concert, un spectacle de magie, le café-jeunes et, en soirée de clôture, « Ma ville invisible ». Patiemment recréé et répété chaque année de 2015 à 2017 par une dizaines de jeunes accompagnés par autant de professionnels, ce spectacle de cirque unique leur a permis de faire exister poétiquement, devant un public séduit, la ville dont ils rêvent.

> Les habitants « acteurs de leur ville »

« Artistes comme spectateurs, nous étions à l’étroit dans la petite yourte et les mécènes qui nous ont permis d’acquérir la grande yourte, dont la Fondation Transdev, l’ont bien compris, se réjouit Gérard Clarté, Directeur de la Compagnie. À chaque spectacle, elle fait « yourte pleine ». Grâce à elle, « Ma ville invisible » a pris de l’envergure. Sa représentation a constitué le clou de la fête annuelle d’Asphalte, en juin 2017. Quelques jours avant, deux jeunes qui y participaient ont pris l’initiative d’organiser un repas dans leur quartier. Confectionné par les mamans, il a réuni 300 personnes. Sans jouer sur les mots, on peut dire que ces jeunes-là sont vraiment devenus « acteurs » de leur ville. »

> Des salariés Transdev impliqués dans le projet

Engagée aux côtés de ceux qui œuvrent en faveur de la mobilité sociale dans les quartiers et les territoires excentrés, la Fondation Transdev ne pouvait qu’être sensible à cette démarche originale, qui vient, grâce à la culture, « tirer par la manche » des populations trop souvent résignées à des horizons réduits. Plusieurs salariés de la STRAV, le réseau de transport local opéré par le groupe Trandev, sont personnellement intervenus sous les yourtes, sur le thème des déplacements dans la ville. Jean-Louis Pêcheur, leur responsable Sécurité et Prévention, avait émis, en acceptant de parrainer l’opération, le souhait de la voir circuler un peu partout. En 2019, les yourtes iront faire un petit tour du côté de Grigny, en Essonne. Sans délaisser pour autant Villeneuve et ses habitants, avec lesquels des liens très forts sont désormais noués.

Voir l'article et le détail du projet sur le site de la Fondation Transdev

, , , , , ,