“Aux Arbres !”, deux jours sur l’environnement et la forêt à Nantes

“Aux Arbres !”, deux jours sur l’environnement et la forêt à Nantes
Les célèbres machines de l’île de Nantes se sont fait voler la vedette le temps d’un week-end. La Fondation Maisons du Monde organisait les 8 et 9 juin derniers “Aux arbres !”, un événement dédié à la protection des forêts en présence de nombreux acteurs nationaux et internationaux du secteur. 5 000 visiteurs ont pu profiter des tables rondes, ateliers et projections mis en place par la fondation. Auto-financé en partie et soutenu par le CIO Ouest et Nantes Métropole, l’évènement reviendra dans deux ans, avec le même objectif : rassembler sous une même bannière tous les acteurs de la protection des forêts, de la biodiversité et du climat tout en faisant rayonner le territoire ligérien sur la scène de l’engagement nationale.


 

Sensibiliser à la protection des forêts et à la biodiversité

 

Pour sa première édition, “Aux Arbres !” a rempli sa mission. De nombreux partenaires associatifs de la Fondation Maisons du Monde avaient répondu présent, parmi lesquels Coeur de Forêt, Kalaweit, la Ressourcerie de l’Île ou encore Envol Vert. 10 heures. Alors qu’entre les stands, l’artiste Mister Ride s’attelle à la réalisation de sa fresque digitale ; la première conférence de la journée, consacrée au rôle des entreprises pour une consommation responsable, fait presque salle comble. “Les entreprises ont un vrai pouvoir d’innovation et la capacité de faire vraiment changer les choses sur le terrain, déclare Grégoire Jacob, de TFT. Elles sont souvent plus agiles que les pouvoirs publics.” Le ton est donné : “Aux Arbres !” sera placé sous le signe de l’action. Mais pas seulement. À quelques pas de l’espace Agora, les premiers visiteurs entament leur parcours sous la verrière des Machines de l’Île. L’évènement s’est construit en quelques mois, à force d’énergie et de détermination. “Nous nous sommes appuyés sur notre écosystème pour commencer, puis les choses sont allées très vite, explique Fabienne Morgaut, CSR & Foundation Director de Maisons du Monde. L’essentiel s’est joué grâce au bouche-à-oreille et aux réseaux sociaux, pas mal d’acteurs voulaient s’engager avec nous.”

 

Tout un écosystème au service de l’environnement

 

Maisons du Monde a pris en charge l’essentiel des dépenses, la location du lieu et le prêt du mobilier 100 % bois certifié, et été soutenu par “deux gros financements” du CIO Ouest et Nantes Métropole. Pour le reste, c’est le désir commun de propulser depuis les territoires les enjeux de la biodiversité sur le devant de la scène nationale qui a permis à "Aux Arbres !" de voir le jour. “Disney Nature a mis à disposition gratuitement les copies de ses films, Ecosia a planté des arbres, le GERES a mis en place une série de dix engagement citoyens… Nous avions besoin de nous appuyer sur des gens qui font bouger les choses”’. À l’entrée du festival, l’ambiance est studieuse à la table RSE Nantes Métropole. Cécile Vacher, consultante RSE, déplore la “méconnaissance des enjeux de la biodiversité au sein des entreprises”, tandis que Sébastien Bolle, référent RSE Pays de la Loire, évoque quant à lui la mise en plus d’une commission RSE au sein des CSE (ex-comités d’entreprises). Le temps d’un détour dans l’un des food-trucks à la cuisine veggie, locale ou de saison, et les premiers groupes scolaires investissent l’espace de la nef. Ca tombe bien, "Aux Arbres !", pensé pour sensibiliser le grand public, a misé sur l’attractivité de ses ateliers. Aussi, Mark Geary, fraîchement débarqué de Londres, présente à un groupe de fillettes son expérience immersive de 9 minutes permettant, grâce à un casque “tronc d’arbre”, de se mettre dans la peau d’un moustique, d’une chouette ou encore d’une grenouille. L’ambiance s’emballe à quelques encablures du stand, où cinq entrepreneurs sociaux pitchent leurs projets devant un public averti qui remplit les gradins de l’amphithéâtre miniature installé à quelques mètres de l’Agora. À mesure que le public investit les lieux, les tables rondes s’enchaînent, abordent aussi bien la question de l’agriculture et de la foresterie que le rôle de l’arbre pour le climat. En fin de parcours, l’arbre à voeux pour la planète fait fureur chez les enfants. Tout près, l’équipe du GERES recueille les témoignages et mesure l’engagement des visiteurs, dans le cadre d’une campagne qui sera ensuite relayée sur internet.

 

Rendez-vous dans deux ans

 

Pour sa première édition, "Aux Arbres !" a réuni plus de 5 000 visiteurs. Autant d’arbres ont été planté par Ecosia, qui s’était engagé auprès de la Fondation Maisons du Monde. Après ce coup d’essai réussi, "Aux Arbres !" devrait revenir dans deux ans, ainsi que l’annonce Fabienne Morgaut. “Désormais, nous voulons transformer l’essai, montrer que l’on a créé le début d’un engagement. Nous espérons créer une communauté de citoyens, et qu’"Aux Arbres !" devienne une bannière qui permettra de continuer à diffuser des informations au grand public sur le sujet.” Pour le moment, elle se réjouit d’avoir pu organiser son évènement hors de la capitale, à quelques kilomètres seulement du siège de Maisons du Monde. “Nos racines sont ici, même si nous sommes une entreprise internationale, et c’est quelque chose qui a du sens, conclut-elle. La preuve que tout ne se passe pas à Paris, et que nous pouvons également valoriser notre territoire.”

 

, , , , , , ,