Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Personnes âgées : dixième édition des “fleurs de la fraternité” le 1er octobre

Personnes âgées : dixième édition des “fleurs de la fraternité” le 1er octobre
Éclatement des familles, perte des proches, dispersion géographique ou fracture numérique : au total, 300 000 personnes âgées seraient en état de “mort sociale” dans l’Hexagone, et 900 000 personnes vivraient dans un isolement profond, selon un sondage réalisé par les petits frères des Pauvres et l’institut CSA. Chaque année, l’association accompagne régulièrement plus de 13 000 d’entre elles, dont la moitié à plus de 80 ans. Afin de rallier le grand public à sa cause, elle organise également depuis dix ans les “fleurs de la fraternité”, une journée de sensibilisation qui se tient dans toute la France. Des milliers de fleurs sont distribuées aux passants par des bénévoles afin qu’ils les offrent à des personnes âgées isolées. Rendez-vous le 1er octobre 2018 !


 

 

L’isolement des personnes âgées, l’affaire de tous

 

300 000 – soit 2 % des plus de 60 ans – personnes âgées seraient selon une enquête réalisée par Les petits frères des Pauvres et l’institut CSA en état de “mort sociale”, autrement dit éloignées des quatre cercles principaux de sociabilité, la famille, les amis, le voisinage et les associations. Un âge charnière où l’isolement peut rapidement devenir constitutif du quotidien, puisque 15 % des plus de 60 ans admettent ne connaître personne pour partager un repas, tandis que près du double (17 %) est contraint de se promener seul. Comme chaque année depuis dix ans, l’association les petits frères des Pauvres leur dédie une journée, en mobilisant partout en France ses bénévoles pour sensibiliser les Français à leur quotidien. Ils se tiendront aux abords de lieux de vie (marchés, gares, commerces...) et offriront des fleurs aux passants, eux-mêmes invités à les redistribuer à une personne âgée isolée. Une carte interactive est par ailleurs consultable sur le site internet de l’association afin de venir récupérer les bouquets. Plus de 125 000 fleurs avaient été distribuées l’an dernier, dans plus de 230 villes.

 

Un engagement toute l’année

 

L’opération est financée par les dons, puisqu’elle s’inscrit dans l’une des trois missions sociales de l’association. Elle est également soutenue par Unccas et la Fondation Monoprix, qui aident pour la logistique : le premier en fournissant des bénévoles ou en portant l’opération sur des territoires pas couverts l’association, la seconde en facilitant l’accès à ses magasins pour les bénévoles. Si cette journée offre aux petits Frères des pauvres un joli coup de projecteur, l’association est mobilisée toute l’année pour les personnes âgées. Les bénévoles de l’association accompagnent “sur le très long terme” 12 000 personnes âgées à raison d’au moins une visite par semaine, et intervient plus sporadiquement auprès de près de 38 000 personnes de plus de 50 ans souffrant d’isolement. Cette action est renforcée depuis 1977 par celle de la Fondation Bersabée, devenue Fondation des petits frères des Pauvres en 2003 et qui abrite désormais une dizaine de fondations.


 

, , , ,