[SOCIAL TECH] BuyOrNot : l’application pour consommer éthique

[SOCIAL TECH] BuyOrNot : l’application pour consommer éthique
Le 22 septembre dernier, I-buycott, une association qui propose aux citoyens de lancer des campagnes de boycott ou de “buycott” via une plateforme dédiée, a lancé sa propre application, BuyOrNot. Cette application reprend les principes de la plateforme web avec des fonctionnalités nouvelles et innovantes, pour proposer un outil encore plus interactif.


 

 

I-buycott, la plateforme de boycott bienveillant et responsable

 

I-buycott est une association qui permet aux citoyens de lancer, sur une plateforme dédiée, des campagnes de boycott “bienveillant” ou même de “buycott”. Le principe est simple : tout citoyen peut proposer une campagne dans une démarche “responsable, bienveillante et objective”, précise l’association, qui fournit sur son site un guide de présentation d’une campagne. Une fois lancée, la campagne a un mois pour regrouper au moins 1 000 boycotteurs. Passé ce seuil, I-buycott se fait le relai de la revendication citoyenne en contactant directement l’entreprise concernée par la campagne de boycott, pour entamer des discussions avec l’entreprise et l’inciter à prendre des mesures relatives aux revendications des usagers.

 

La plateforme revendique à ce jour 100 000 utilisateurs “consom’acteurs” et une trentaine de campagnes en cours. En 2017, face à la pression citoyenne de I-buycott, relayée par les médias, la marque de conserverie de poisson Petit Navire a signé un accord avec l’ONG GreenPeace, s’engageant à prendre plusieurs mesures pour une pêche au thon plus respectueuse de l’environnement et des normes. D’autres géants de l’agroalimentaire, comme Coca-Cola, Starbucks ou MacDonald’s, ou de l’industrie textile, comme H&M, sont régulièrement sujets de campagne de boycott.

 

Le concept de I-buycott transposé dans une application mobile

 

La communauté des lanceurs d’alerte a désormais un outil mobile : l’application BuyOrNot, lancée officiellement le 22 septembre 2018 par I-buycott. L’application reprend le principe de la plateforme web, pour permettre aux utilisateurs de lancer des campagnes ou de consulter les campagnes en cours sur un produit ou une marque, avec de nouvelles fonctionnalités. En particulier, l’application propose un “gardien de l’éthique”, une fonctionnalité qui permet, en cas de non-réponse de la part d’une marque à une campagne de boycott, de faire circuler un mail-type à tous les participants de la campagne. Ce message pourra être envoyé massivement à la marque.

 

Contactés par Carenews, les responsables de I-buycott indiquent avoir la volonté, à terme, de croiser les données de l’application avec celles d’autres applications mobiles spécialisées dans la collecte d’informations en crowdsourcing (collecte de données par les utilisateurs eux-mêmes), par exemple en matière d'alimentation avec des applications comme Yuka.

 

, , , , ,