Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Pour une Coupe du Monde sans tourisme sexuel impliquant des enfants

Pour une Coupe du Monde sans tourisme sexuel impliquant des enfants
La Coupe du Monde de football a débuté au Brésil et il est temps pour le réseau d’associations ECPAT (End Child Prostitution and Trafficking) de rappeler aux touristes de respecter les droits des enfants pendant cet événement festif. Plus de 60 millions d’enfants vivent au Brésil et des études estiment qu’environ 500 000 enfants seraient en situation de prostitution dans le pays. Au cours des derniers mois, la campagne de sensibilisation « Ne détournez pas le regard ! » a été menée dans 16 pays pour diffuser des messages de prévention afin de réduire les risques liés au tourisme sexuel impliquant des enfants au Brésil. Ces mêmes messages et visuels ont été repris dans le « guide du supporter » publié récemment par le Ministère des Affaires Etrangères français. De plus, pendant toute la durée du Mondial, la campagne sera diffusée dans les vols Air France à destination du Brésil ainsi que dans les hôtels et sites Internet du groupe Accor, les aéroports, les taxis, les restaurants, les bars et plusieurs stades des 12 villes hôtes de la Coupe du Monde.


Le lien entre les événements sportifs et l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme n’est pas direct mais les risques sont réels. L’augmentation exceptionnelle du nombre de touristes dans les 12 villes hôtes de la Coupe du Monde de football peut entraîner une hausse proportionnelle du nombre de touristes sexuels. 

Avec le soutien de joueurs de football tels que Kaká et Juninho, entre autres, ECPAT rappelle aux potentiels touristes qu’une fois au Brésil, ils peuvent signaler tout cas suspect d’abus sexuel sur enfant en appelant le numéro local 100. En 2013, ce numéro d’urgence a reçu plus de 35 000 appels concernant des violences sexuelles commises sur des enfants. Il est également possible de signaler tout cas suspect aux polices nationales européennes via le site www.reportchildsextourism.eu

Afin de lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme, le Brésil a adopté des lois qui permettent de poursuivre pénalement et de condamner quiconque, y compris les ressortissants étrangers, abuse sexuellement d’enfants sur son territoire. Les ressortissants étrangers, auteurs présumés d’abus sexuels sur des enfants, qui échappent aux poursuites pénales au Brésil peuvent être arrêtés, poursuivis et condamnés dans leur pays d’origine en raison de l’extraterritorialité des lois réprimant l’exploitation sexuelle des enfants.

Conduite par le réseau ECPAT en Europe et le SESI (Service Social de l’Industrie du Brésil) au Brésil avec le soutien de l’Union européenne, de la compagnie Air France, du journal L’Equipe, du Groupe Accor et du gouvernement brésilien, cette campagne de sensibilisation repose sur une approche multisectorielle en combinant le soutien des institutions publiques, du milieu associatif, du secteur touristique ainsi que des représentants sportifs, pour la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme. 

Afin d'attirer l'attention des touristes sur ce fléau et de lutter contre l'impunité des abuseurs, ECPAT France vous invite à diffuser la campagne sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter de l'association. Il est important de montrer au public que le Mondial se déroule dans un contexte d'une extrême gravité qui va bien au-delà du football.