[SOCIAL TECH] Métiers de la Tech et mixité des genres : l'action E-mma

[SOCIAL TECH] Métiers de la Tech et mixité des genres : l'action E-mma
Écosystème en perpétuelle effervescence, le secteur de l'innovation technologique jalonne ce que sera le monde de demain. Pourtant, les métiers du numérique souffrent, depuis leur émergence, d'un manque de parité criant : dans le monde, seulement 3,6 % des personnes diplômées de la Tech sont des femmes. Un constat alarmant qui impulse, à l'initiative de deux étudiantes de l'école informatique Epitech, la création de l'association E-mma dont l'objectif sera de promouvoir la mixité des genres dans les métiers du numérique et de la Tech. Cinq ans plus tard, l'association, qui compte pas moins de 500 adhérents au travers de ses 13 antennes françaises, prolonge ses actions militantes au-delà de l'Hexagone.



 

Parité dans les métiers de la Tech : pourquoi s'agit-il d'un enjeu crucial ?


 

Il n'y a pas suffisamment de femmes dans les métiers du numérique : stéréotypes de genre obligent, nombre d'entre elles peuvent penser qu'elles n'en possèdent pas les capacités, ou ressentent des appréhensions à l'idée d'évoluer dans un métier à forte dominante masculine... Quand elles ne sont pas simplement découragées dans leur choix de cursus ! C'est notamment l'expérience vécue par Dipty Chander, présidente de l'association E-mma : "quand j'en ai parlé à ma conseillère d'orientation, elle m'a plutôt proposé d'aller vers d'autres métiers, en m'expliquant que je pourrais toujours utiliser mon ordinateur pour apprendre l'informatique !"

 

La jeune ingénieure est pourtant formelle, 75 % des métiers de demain seront liés à l'informatique : "tout est connecté, le numérique est déjà présent partout. On ne peut pas construire le quotidien de demain sans parité... Les logiciels qu'on conçoit doivent répondre autant aux besoins des femmes qu'à ceux des hommes." Aujourd'hui, en France, seulement 16 % des femmes travaillent dans les métiers du numérique. Un nombre qui diminue au fil de la technicité du poste, puisque seulement 5 % d'entre elles occupent un emploi dans la Tech.


 

E-mma : l'initiative d'étudiantes Epitech pour la mixité des genres


 

Née de ce constat, l'association E-mma est créée en 2013 par Christelle Plissonneau et Clémence Barthoux, étudiantes de l'école Epitech, avec l'ambition de soutenir les femmes qui ont fait le choix des métiers du numérique. Une association composée aujourd'hui, cinq ans après sa création, de 80 % d'hommes : "si eux ne sont pas convaincus de l'importance de ces changements, on n'avancera pas ! Les hommes restent encore majoritaires sur les postes de direction" explique Dipty Chander, qui s'assure toutefois d'une parité parfaite au sein des bureaux de l'association : "les hommes sont aussi des ambassadeurs de la mixité, c'est important qu'on marche ensemble pour aller le plus loin possible !"

 

Et les actions d'E-mma sont multiples : si l'information est au coeur de son activité, l'association milite aussi et surtout pour contrer les stéréotypes de genre dès le plus jeune âge, un combat pour lequel les parents ont également un rôle-clé à jouer. Des interventions informelles aux séances d'initiation au code, l'association veut à la fois encourager les vocations et sensibiliser les entreprises : "on veut y instaurer une culture, impliquer les managers... L'idée, c'est que les deux genres aient autant de chances dans la sélection d'un profil", explique encore Dipty.

 

Une cause qui ne connaît pas de frontières : E-mma ouvrait sa première antenne à l'étranger aux Balkans, en Albanie, le 13 novembre 2018. En 2017, l'association organisait plus de 400 évènements en France, pour atteindre et sensibiliser plus de 20 000 personnes. Une action qui se prolongera en Albanie, mais bientôt aussi à Berlin, à Barcelone, ou encore à Bruxelles.

 

, , , , , , ,