[CHIFFRE] Plus de 4 Français sur 10 ont fait du bénévolat en 2017

[CHIFFRE] Plus de 4 Français sur 10 ont fait du bénévolat en 2017
C’est le résultat encourageant d’une étude menée en juin 2017 par l’institut de sondage CSA et le Centre de Recherche sur les Associations (CSA) avec le soutien de la Fonda sur la pratique du bénévolat en France : 43% des Français ont déclaré avoir donné de leur temps au moins une fois au cours de l’année pour une opération bénévole. Derrière ce chiffre fédérateur, une réalité bien plus complexe qu’il semble nécessaire de décortiquer.


 

 

Les Français de plus en plus bénévoles

 

 

Si les études institutionnelles menées sur la pratique bénévole en France sont assez rares, elles permettent néanmoins de constater que le bénévolat progresse depuis une quinzaine d’années. L’émergence de nombreuses crises (sociales, économiques, environnementales) semble participer à cette hausse et inciter les Français à plus de solidarité. La dernière étude sur le sujet, menée conjointement en juin 2017 par l’institut de sondage CSA et le Centre de recherche sur les associations (CRA) et dirigée par Lionel Poutreau, avec l’appui de la Fonda, sur un panel représentatif de 5 039 individus de plus de 18 ans, vient confirmer cette heureuse tendance.

 

Pour dresser un portrait précis du bénévolat français, et afin de prendre en compte les multiples facettes de la pratique bénévole (occasionnelle, régulière, en étant adhérent d’une association ou non…), l’étude a choisi d’inclure dans la notion de bénévole, autant celui qui a donné 1 heure de son temps, que celui qui en donne 100 au cours de l’année. Avec cette approche, l’étude obtient ainsi un taux de participation bénévole de 43%, ce qui représenterait un peu plus de 22 millions de personnes. Un taux bien plus élevé que les précédentes enquêtes qui, comme celle menée par l’Insee en 2002, donnaient un taux de participation bénévole de 28 %, et celle menée par la Drees avec l’institut de sondage BVA, qui, en 2010, indiquait 32%.

 

Pour la première fois depuis l’étude menée par l’Insee en 2002, l’étude s’intéresse à la mesure du temps consacré par les Français au bénévolat sur une année civile. En prenant comme mesure les équivalents temps plein (ETP), la conversion donne des chiffres impressionnants : les Français ont donné en heures de bénévolat l’équivalent de 1 320 000 à 1 460 000 ETP au profit d’actions bénévoles ! La durée moyenne annuelle d’une participation bénévole est de 68 à 75 heures selon la variante d’estimation, mais un quart des bénévoles (25,7%) y consacre moins de 6 heures par an.


 

Une pratique variable selon les domaines, les âges et les sexes

 

 

Sous ce chiffre de 43% de bénévoles, la réalité est plus complexe, à l’image de la pratique du bénévolat. 67 % des individus ayant fait du bénévolat ne déclarent qu’une participation au cours des 12 mois précédents, 21 % en déclarent deux et 12 % trois ou davantage. La pratique régulière du bénévolat demeure donc minoritaire, et il est intéressant de noter que 93% des bénévoles exercent leur activité auprès d’une association, qu’ils en soient adhérents ou non. Pour les Français, le cadre associatif reste donc déterminant pour l’exercice de l’activité bénévole, même si près d’un bénévole sur 6 affirme faire du bénévolat à la fois avec et sans cadre associatif.

 

L’étude met en lumière un important paradoxe dans la pratique du bénévolat : la plus grosse partie des heures bénévoles est effectuée par une minorité de bénévoles. Ainsi, environ un tiers des bénévoles (34,3%) occuperait plus de 80% du volume horaire dédié au bénévolat. Le tiers de bénévoles le plus volatile (36,3%) n’est responsable que de 2,7% de l’activité bénévole. Parmi les “gros contributeurs” du bénévolat, les hommes sont globalement plus représentés que les femmes, et les seniors plus présents que les jeunes. Par ailleurs, l’étude met en évidence l’importance de la tradition familiale dans l’engagement : la probabilité que l’individu fasse du bénévolat est plus importante si au moins un de ses parents a été ou est bénévole.

 

Néanmoins, le portrait “type” du bénévole varie énormément selon les domaines. De manière générale, le sport, la culture et les loisirs attirent davantage de bénévoles (46%), mais c’est la thématique de la défense des droits qui regroupe le plus de bénévoles (23,2%) Ainsi, les jeunes (particulièrement les moins de 25 ans) sont très présents dans le bénévolat sportif, et les seniors plus représentés dans l’action sociale et caritative. Le sport et les loisirs attirent davantage les bénévoles masculins, quand les femmes se tournent plus vers l’action sociale et caritative et vers l’éducation et la formation.

 

 

, , , , , , , , , ,